restricted access Corps perdu
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

496 Corps perdu          Moi qui Krakatoa moi qui tout mieux que mousson moi qui poitrine ouverte moi qui laïlape moi qui bêle mieux que cloaque moi qui hors de gamme moi qui Zambèze ou frénétique ou rhombe ou cannibale je voudrais être de plus en plus humble et plus bas toujours plus grave sans vertige ni vestige jusqu’à me perdre tomber dans la vivante semoule d’une terre bien ouverte comme une femme noire dehors une belle brume au lieu d’atmosphère serait point sale chaque goutte d’eau y faisant un soleil dont le nom le même pour toutes choses serait RENCONTRE BIEN TOTALE si bien que l’on ne saurait plus qui passe ou d’une étoile ou d’un espoir ou d’un pétale de l’arbre flamboyant ou d’une retraite sous-marine courue par les flambeaux des méduses-aurélies alors la vie j’imagine me baignerait tout entier mieux je la sentirais qui me palpe ou me mord couché je verrais venir à moi les odeurs enfin libres comme des mains secourables qui se feraient passage en moi pour y balancer de longs cheveux plus longs que ce passé que je ne peux atteindre choses écartez-vous faites place entre vous place à mon repos qui porte en vague ma terrible crête de racines ancreuses qui cherchent où se prendre choses je sonde je sonde moi le porte-faix je suis porte-racines 497 Lost Body          I who Krakatoa I who everything better than monsoon I who open chest I who lailaps* I who bleat better than cloaca I who outside the musical scale I who Zambezi or frantic or rhombos or cannibal I would like to be more and more humble and more lowly always more serious without vertigo or vestige to the point of losing myself falling into the living semolina of a well-opened earth like a black woman outside in lieu of atmosphere will be a beautiful haze no dirt in it each drop of water forming a sun there the name of which the same for all things would be SPLENDID TOTAL ENCOUNTER to such an extent that one would hardly know what was passing whether a star or a hope or a petal from the flamboyant tree or an underwater retreat sought out by the flaming torches of aurelian medusas then life I imagine would flood my whole being better still I would feel it touching me or biting me lying down I would see the finally free odors coming to me like merciful hands that would find their way in me to sway long hair over me longer than this past that I cannot reach things stand back make room among you room for my repose carrying in waves my terrible crest of anchor-like roots looking for a place to take hold things I probe I probe I the street-porter I am a roots-porter 498 et je pèse et je force et j’arcane je crache je me déroule je pénètre j’omphale j’omphale ah qui vers les harpons me ramène je fore    je perfore       j’insinue          je m’insinue     je suis très faible je siffle oui je siffle des choses très anciennes de serpents de choses caverneuses je or vent paix-là et contre mon museau instable et frais pose contre ma face érodée ta froide face de rire défait le vent hélas je l’entendrai encore nègre nègre nègre depuis le fond du ciel immémorial un peu moins fort qu’aujourd’hui mais trop fort cependant et ce fou hurlement de chiens et de chevaux qu’il pousse à notre poursuite toujours marronne mais à mon tour dans l’air implacable à mon tour dans l’air je me lèverai un cri et si violent que tout entier j’éclabousserai le ciel et par mes branches déchiquetées et par le jet insolent de mon fût blessé et solennel     je commanderai aux îles d’exister 499 and I bear down and I force and I arcane I spit I unwind myself I penetrate I omphale I omphale ah who leads me back toward the harpoons I sink    I countersink       I insinuate          I insinuate myself     I am very weak I hiss yes I hiss very ancient things of serpents of cavernous things I but whoa lie down wind and against...


pdf
  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access