Déshérence
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

438 Déshérence Dès que je presse le petit déclic que j’ai sous la langue en un endroit qui échappe à toute détection à tout bombardement microscopique à toute divination de sourcier à toute prospection de savant sous sa triple épaisseur de faux cils de siècles d’insultes de strates de madrépores de ce qu’il me faut appeler ma caverne à niagara dans un éclat de cancrelats dans une crispation de cobra une langue comme un sujet d’étonnement fait le bond d’une machine à cracher une gueule de malédictions une remontée des égouts de l’enfer une éjaculation prémonitoire un jaillissement urinaire une émission méphitique un rythme de soufre alimentant une ininterruption d’interjections – et alors voilà poussant entre les pavés les furieux eucalyptus bleus du pétrole qui laissent bien loin derrière eux la splendeur des véroniques, les crânes à même le délire de la poussière comme la prune jaboticaba et alors voilà commencé dans un gros bourdonnement de frelon la vraie guerre de dévolution où tous les moyens sont bons voilà que montent les pigeons voyageurs de l’incendie voilà le crépitement des postes secrets et les épaisses touffes de fumée noire qui ressemblent à des végétations vaginales lancées en l’air par le coup de reins du rut. Je compte. À travers la rue une armillaire couleur de miel c’est couchée nainement sur le flanc une église déracinée et réduite par la catastrophe à ses vraies proportions de pissotière. Je passe sur des ponts écroulés. Je passe sous des arceaux nouveaux. Œil luge au bas d’une joue parmi les bois et les cuivres bien astiqués une maison à flanc d’abîme avec en coupe la virginité violée de la jeune fille de la maison les corps et biens du père et de la mère perdus qui croyaient à la dignité de l’homme et dans le fond d’un bas de laine les testicules percés d’une aiguille à tricoter d’un chômeur des pays lointains. Je porte la main à mon front c’est une couvée de moussons. Je porte la main à ma queue. Elle s’est évanouie dans une fumée de feuilles. Toute la lumière désertrice du ciel s’est réfugiée dans les barres chauffées à rouge à blanc à jaune des serpents attentifs au dépérissement de ce paysage méprisé par le pissat des chiens. À quoi bon ? Les planètes sont des oiseaux très fertiles qui à tout moment déclosent majestueusement leurs silos à guano la terre sur sa broche vomit alternativement la graisse de chacune de ses faces des poignées de poissons accrochent leurs feux de secours aux pilastres des astres dont le vieux glissement s’effrite dans la nuit en une épaisse saveur très amère de coca. 439 Forfeiture As soon as I press the little pawl that I have under my tongue at a spot that escapes all detection all microscopic bombardment all dowser divination all scholarly prospecting beneath its triple thickness of false eyelashes of centuries of insults of strata of madrepores of what I must call my niagara cavern in a burst of cockroaches in a cobra twitch a tongue like a cause for astonishment makes the leap of a machine for spitting a mouthful of curses a rising of the sewers of hell a premonitory ejaculation a urinary spurt a foul emission a sulfuric rhythm feeding an uninterruption of interjections—and then right there pushing between the paving stones the furious blue petroleum eucalypti that leave far behind them the splendor of veronicas, the skulls right in the delirium of dust like the jaboticaba plum and then right there started up like the loud buzzing of a hornet the true war of devolution in which all means are justified right there the homing pigeons of the conflagration right there the crackling of secret transmitters and the thick tufts of black smoke that resemble the vaginal vegetation thrust into the air by rutting loins. I count. Across the street a honey-colored armillaria lying dwarf-like on its side a church uprooted and reduced by catastrophe to its true proportions of a public urinal. I cross over collapsed bridges. I cross under new arches. Toboggan eye at the bottom of a cheek amidst woodwinds and well-polished brasses a house abutting an...



  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access