Ex-voto pour un naufrage
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

394 Ex-voto pour un naufrage Hélé helélé le Roi est un grand roi que sa majesté daigne regarder dans mon anus pour voir s’il contient des diamants que sa majesté daigne explorer ma bouche pour voir combien elle contient de carats tam-tam ris tam-tam ris je porte la litière du roi j’étends le tapis du roi je suis le tapis du roi je porte les écrouelles du roi je suis le parasol du roi riez riez tam-tams des kraals tam-tams des mines qui riez sous cape tam-tams sacrés qui riez à la barbe des missionnaires de vos dents de rat et d’hyène tam-tams de salut qui vous foutez de toutes les armées du salut tam-tams de la forêt     tam-tams du désert      noire encore vierge que chaque pierre murmure à l’insu du désastre – ma fièvre tam-tam pleure tam-tam pleure tam-tam bas tam-tam bas brûlé jusqu’au fougueux silence de nos pleurs sans rivage tam-tam bas     plus bas oreille considérable (les oreilles rouges – les oreilles – loin ont la fatigue vite) tam-tam bas roulez bas rien qu’un temps de bille pour les oreilles loin      sans parole sans fin sans astre le pur temps de charbon de nos longues affres majeures roulez roulez lourds roulez bas tam-tams délires sans vocable lions roux sans crinière défilés de la soif puanteurs des marigots le soir tam-tams qui protégez mes trois âmes mon cerveau mon cœur mon foie tam-tams durs qui très haut maintenez ma demeure d’eau de vent d’iode d’étoiles 395 Ex-Voto for a Shipwreck Hélé helélé the King is a great king let his majesty deign to look up my anus to see if it contains diamonds let his majesty deign to explore my mouth to see how many carats it contains laugh tom-tom laugh tom-tom I carry the king’s litter I roll out the king’s carpet I am the king’s carpet I carry the king’s scrofula I am the king’s parasol laugh laugh tom-toms of the kraals tom-toms of the mines laughing beneath their cape sacred tom-toms laughing about your rat and hyena teeth under the very nose of the missionaries tom-toms of salvation who don’t give a damn about all the salvation armies tom-toms of the forest     tom-toms of the desert      black still virginal muttered by each stone unbeknownst to the disaster—my fever weep tom-tom weep tom-tom soft tom-tom soft tom-tom burned down to the impetuous silence of our shoreless tears soft tom-tom     softer still substantial ear (red ears—ears—distantly the rapid fatigue) soft tom-tom roll soft no faster than a log for distant ears      without utterance without purpose without star the pure carbon duration of our endless major pangs roll roll deep roll soft tom-toms speechless deliriums russet lions without manes processions of thirst stench of the backwaters at night tom-toms that protect my three souls my brain my heart my liver harsh tom-toms that maintain on high my dwelling of water of wind of iodine of stars 396 sur le roc foudroyé de ma tête noire et toi tam-tam frère pour qui il m’arrive de garder tout le long du jour un mot tour à tour chaud et frais dans ma bouche comme le goût peu connu de la vengeance tam-tams de kalaari tam-tams de Bonne-Espérance qui coiffez le cap de vos menaces Ô tam-tam du Zululand Tam-tam de Chaka tam tam tam tam tam tam Roi nos montagnes sont des cavales en rut saisies en pleine convulsion de mauvais sang Roi nos plaines sont des rivières qu’impatientent les fournitures de pourritures montées de la mer et de vos caravelles Roi nos pierres sont des lampes ardentes d’une espérance veuve de dragon Roi nos arbres sont la forme déployée que prend une flamme trop grosse pour notre cœur trop faible pour un donjon Riez riez donc tam-tams de Cafrerie comme le beau point d’interrogation du scorpion dessiné au pollen sur le tableau du ciel et de nos cervelles à minuit comme un frisson de reptile marin charmé par la pensée du...



  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access