Attentat aux moeurs
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

350 Attentat aux mœurs Nuit dure nuit gaule sans étoile. Je suis très mal avec l’espace. Qu’importe. Nuit sale haillon arbre fou je suis très mal avec le Temps. Qu’importe ? Plus loin que le miroir plus loin que toute la vie revue dans l’accident où elle afflue très vite plus loin que les cités oubliées plus loin que les rites au sens désappris plus loin même que l’autruche qui emporte les lettres que je feins de ne pas écrire plus loin que mon petit cheval que je cache jalousement parce qu’il s’est enfui de toutes les races plus loin que les pièces d’or que répand la cervelle du soleil dans la pensée du taudis plus loin que les hauts gants blancs que les sommets revêtent pour accueillir le vent ton regard plonge-le, Monstre, dans le bien-fondé d’un abîme alimenté à un vivier de monstres Je suis très mal avec l’espace très mal avec le temps. Qu’importe. À travers le voyage que fréquente une haute fumigation de coups de fouet sur un pavé fait de petits naufrages à la traverse des bourgs où les alérions végètent enchâssés comme des saints dans les belles postures du paludisme trébuchant – à la ceinture un cliquetis de clés qui de portes n’ouvrent que celle du couloir aux pythons la même au demeurant qui donne sur le mauvais temps qui de l’Atlantique toujours vient – un mendiant sonne dans la rue qui comme avec indifférence encercle de sel gemme l’énergie massive des ténèbres cependant que les masses compactes des icebergs pirates tendent vers Ostende 351 Indecent Behavior Hard night starless flag staff. I am on very bad terms with space. So what. Dirty rag night crazed tree I am on very bad terms with Time. So what? Farther than the mirror farther than all life revised in the accident where it surges very rapidly farther than forgotten cities farther than rites with forgotten meanings farther even than the ostrich that carries the letters I pretend not to write farther than my little horse that I jealously hide because it fled each and every race farther than the gold pieces that the sun’s brain scatters in the hovel’s thought farther than the tall white gloves that summits put on to greet the wind your gaze plunge it, Monster, into the cogency of an abyss fed by a breeding ground for monsters I am on very bad terms with space very bad terms with time. So what. Across the journey frequented by a lofty fumigation of whiplashes on a pavement made of little shipwrecks thwarting towns where allerions vegetate enshrined like saints in the noble postures of paludism stumbling—at his belt a clinking of keys that by way of doors open only that of the python corridor the same after all that opens to the bad weather inevitably in from the Atlantic—a beggar tolls in the street which as if indifferently encircles with rock salt the massive energy of darkness while compact masses of pirate icebergs tack toward Ostende ...


pdf
  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access