L’irrémédiable
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

108 L’irrémédiable Ma grande statue blessée une pierre au front ma grande chair inattentive de jour à grains sans pitié ma grande chair de nuit à grain de jour ma nuit qui êtes une forêt de yatagans au fil de la meule de l’été du désir ma grande source germée d’ancêtres inattendus de chairs inattendues dont chaque pore est un nid d’hirondelles une meurtrière une1 amérique toutes les femmes qui sommeillaient au fond du souterrain ont pris la route avec leur bâton d’herbe C’en est fait Beau comme le jour qui n’a plus que trois jours de vivres dans les soutes de l’avenir Bel et bien comme éclairé bleu de cicindelle l’oursin rouge du oui dans la citadelle sans espoir de l’eau vierge et des paroles qui fermentent Bel et bien comme le requin auquel je fais signe et que je caresse par tron- çons puérils (penseurs trop vite de l’eau de vie atlantique et royale) Dans l’eau dans l’eau mon image bassouto jouant au jeu agraire du serpent et de l’eau dans l’eau dans l’eau bel et bien de ton corps le plus proche à une dizaine de millions d’années-lumière de paroles proches et d’herbe claire Dans l’eau dans l’eau mes noces bassouto de minutes sans semences sans premières sans figures bel et bien d’ablettes manquées de catastrophes filant contre les seins du calfeutrage Bel et bien… Les brouettes pleines de terre rouge les paysannes en caraco bleu et blanc de ciel mort se déposent me déposent au fond du temps en conglomérats dans la mer de mes oreilles puis seulement de tes yeux richesses des congres dans les mers endormies très loin dans le temps sans cartouche fraternel de la nuit sans feuille jaune sans automne de cannes à pêche pêchant sur le fleuve éternel de la terre brune verte blanche et blessée les climats qui chevauchent des poneys imperturbables très rapides hors de toute agriculture Bel et bien de niger bleu happé de caïmans de mon corps libre (ma parole béhémot entre les grands fûts blancs du silence ou du mensonge) 1  We have made two corrections to probable typographic errors in this poem : “à grain de jour”for unaccented“a”and“une amérique”since“amérique”is always feminine in French. 109 The Irremediable My great wounded statue a stone to the forehead my great flesh inattentive by day to pitiless seeds my great nocturnal day-seed flesh my night that is a forest of scimitars at the surface of the haystack of the summer of desire my great wellspring sprouted from unexpected ancestors from unexpected flesh whose every pore is a nest of swallows a loophole an america all the women who slumbered at the bottom of the subterranean corridor took to the road with their herbaceous walking-sticks It’s all over Beautiful as the day that has only three days’ worth of provisions in the holds of the future Well and truly as though lit cicindella blue the red sea urchin of the yes in the citadel without hope of virgin water and of fermenting words Well and truly as the shark to whom I signalled and whom I caress with puerile segments (too rapid thinkers of the water of life atlantic and royal) In the water in the water my basuto* image playing an agrarian game of serpent and water in the water in the water well and truly the closest of your body to a dozen million light years of near words and of clear grass In the water in the water my basuto weddings of minutes without semen without first performances without faces well and truly without bleaks lacking catastrophes paying out against the breasts of weather-stripping Well and truly. . . The wheelbarrows full of red earth the peasant women in blue and white camisoles of dead sky are dumped dump me in conglomerates at the bottom of time into the sea of my ears then only of your eyes wealth of conger eels in the sleeping seas very far in time with no fraternal cartridge of yellow leafless night with no fishing pole autumn fishing in the eternal river of earth brown green white and wounded the climates that mount imperturbable ponies very fast...



  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access