In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

CHAPITRE 8 LES MIGRATIONS CIRCULAIRES ET LE DÉVELOPPEMENT«OUI, MAIS1 …» L’ÉTUDE DE LA MIGRATION TENTE DE RÉPONDRE1 à deux questions interreliées: pourquoi les gens migrent-ils et quels sont les effets des migrations. Souvent, il s’agit de deux champs d’investigation séparés. Les théories migratoires suggèrent des modèles explicatifs centrés sur les besoins et les motifs économiques . La migration répondrait essentiellement à des besoins 1. Le «Oui, mais… » fait référence aux nombreuses réponses dans les entrevues de groupe à la question «Est-ce que la migration est positive ou négative?» Oui, la migration est positive, car on a besoin d’argent, mais elle est négative, car l’absence des migrants est néfaste pour la vie familiale et le travail agricole. Nous analysons en détail ces entrevues plus loin. ENTRE LE MIL ET LE FRANC Les migrations circulaires et le développement 311 économiques (causes), mais en même temps elle est censée apporter des bénéfices (effets), soit pour le migrant lui-même, soit pour sa famille, soit pour sa région d’origine, soit pour tout le pays. On voit bien ici comment un comportement individuel (migrer), même s’il est ancré dans des stratégies familiales, se trouve au centre de la problématique de l’amélioration des conditions de vie, que celles-ci s’expriment par une diminution de la pauvreté ou une indication de développement (Piché, 2013b). Jusqu’ici, nous avons centré nos analyses sur les facteurs associés aux migrations internes autant qu’externes. Dans le présent chapitre, nous examinerons l’effet économique de la migration internationale pour deux raisons: d’abord, parce que pendant tout le xxe siècle, c’est ce type de migrations qui a largement dominé l’ensemble des migrations au Burkina Faso, donnant peu de poids à l’effet économique des migrations internes et, ensuite, parce que la recherche mondiale s’est essentiellement intéressée à l’effet des migrations internationales sur les pays ou les régions de départ. Les liens entre migration et développement ont été largement débattus dans une littérature fortement politisée, voire idéologisée, et essentiellement centrée sur les pays en développement2 . Quelques revues récentes (p. ex. Skeldon, 2008; De Haas, 2010, 2012) tracent l’évolution des hypothèses quant aux liens entre migration et développement et montrent que les perceptions ont oscillé entre effets négatifs («les pessimistes») et effets positifs («les optimistes »).Portes (2009) suggère dans sa synthèse que c’est la migration temporaire qui a le plus fort potentiel de développement. Qu’en est-il réellement? Dans ce chapitre sur le Burkina Faso, portant sur les cadres théoriques qui existent dans la littérature, nous discuterons des effets de la migration en fonction de trois niveaux d’analyse: 1) les aspects global, régional et national (macro); 2) la famille et le ménage (méso); et 3) l’effet de la migration sur le migrant lui-même (micro). Pour la période d’avant 1975, il existe peu de travaux empiriques sur les effets de la migration burkinabè. Pour cette période, reliée à notre première enquête, nous utilisons deux types de données: 1) l’effet des transferts monétaires et 2) la perception des populations elles-mêmes (approche focus group) sur les conséquences de la migration. Pour la période depuis 1975, outre une revue des études sur l’effet des transferts monétaires, nous ajoutons nos propres analyses micro-individuelles en nous concentrant sur l’effet de la migration sur le migrant lui-même grâce aux nouvelles données fournies par la deuxième enquête. 2. Pour les pays développés, la problématique des effets de la migration est très différente et s’intéresse uniquement aux effets de l’immigration dans les pays de destination (voir Piché, 2013a, 2013b et 2013c). ENTRE LE MIL ET LE FRANC Les migrations circulaires et le développement 312 QUELQUES CONSIDÉRATIONS CONCEPTUELLES ET THÉORIQUES Les liens entre migration et développement au Burkina Faso se comprennent mieux si on les situe dans le cadre de l’évolution historique des théories migratoires . En effet, le discours sur les effets de la migration sur les régions de départ a fluctu...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760543041
MARC Record
OCLC
933515978
Pages
406
Launched on MUSE
2016-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.