Entretien avec Anna Sierpinska
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Textes choisis« Humanities students and epistemological obstacles related to limits » Sierpinska, A. (1987). Educational Studies in Mathematics, 18(4), p. 371-397.« Formats of interaction and model readers » Sierpinska, A. (1997). For the Learning of Mathematics, 17(2), p. 3-12.« Sources of students’ frustration in pre-university level, prerequisite mathematics courses » Sierpinska, A., G. Bobos et C. Knipping (2008). Instructional Science, 36(4), p. 289-320. Entretien avec Anna Sierpinska Jérôme Proulx Je vous avais demandé de me donner trois textes qui représentent un peu votre parcours de chercheure à travers les années. La première question est donc de savoir pourquoi vous avez choisi ces trois textes. De quelle façon ces textes représentent-ils une évolution pour vous comme chercheure ? Anna Sierpinska Tout ceci deviendra clair quand j’aurai raconté mon histoire. J O. K., commençons par votre histoire. Comment en êtes-vous arrivée à vous intéresser à la didactique des mathématiques ? A Je me suis toujours intéressée à l’enseignement, dès le plus jeune âge. Parmi les livres que je lisais vers 9-13 ans, il était beaucoup question des enseignants et de l’influence positive qu’ils pouvaient avoir sur le caractère et même le sort des enfants. Le premier qui m’a le plus impressionné était Cœur d’Edmondo de Amicis. Si j’ai choisi d’étudier les mathématiques à l’université, c’était en vue de devenir enseignante des mathématiques au secondaire. Mais les études en mathématiques à l’université en Pologne à l’époque où j’ai commenc é mes études n’étaient pas divisées en spécialisations, du moins pas pour les deux premières années, où tous les étudiants devaient suivre les mêmes cours de mathématiques pures couvrant la logique et la théorie des ensembles, l’analyse, les équations différentielles, l’algèbre, la géométrie, la topologie. Pour me distraire, je lisais des ouvrages sur la pédagogie. Et je donnais, par intérêt pédagogique mais aussi pour des raisons pécuniaires, des leçons privées en mathématiques aux élèves en difficulté. En troisième année, on pouvait De la didactique des mathématiques au Québec choisir un profil plus spécialisé. J’ai donc choisi un profil où il y avait, à part les mathématiques pures, des cours de physique, de philosophie des sciences, mais aussi des cours plus liés à l’enseignement : pédagogie générale, psychologie de l’apprentissage (où un professeur en psychologie cognitive nous parlait surtout des expériences effectuées sur des rats dans les labyrinthes) et un cours de didactique des mathématiques. Ce dernier était d’un ennui insupportable : on nous présentait, sans aucune problématisation ou discussion, la façon d’introduire certaines notions de base, comme la notion de nombre irrationnel. Les cours de mathématiques étaient nettement plus intéressants, et j’ai fini par faire une maîtrise en algèbre sur une généralisation de la théorie de Galois. Après ma maîtrise, on m’a offert un poste d’assistante dans cette même université et, pendant huit ans, j’ai supervisé des sessions de résolution de probl èmes (travaux dirigés) qui accompagnaient les cours magistraux donnés par des professeurs. En même temps, je continuais mes recherches en algèbre. Je travaillais en algèbre non-commutative, théorie des anneaux des polynômes et de leurs radicaux. J’ai publié trois articles dans le domaine. Entretemps, j’ai donné naissance à deux enfants. Continuer mes recherches en algèbre était devenu trop difficile. Quand mes enfants ont atteint l’âge d’entrer à l’école, j’ai accepté un poste d’enseignante de mathématiques dans un lycée. Cela m’a amusé pendant deux ans, mais j’avais du mal à m’imaginer ne faire que cela jusqu’à ma retraite. J’avais soif de prendre du recul vis-à-vis de ma pratique, de réfléchir sur mes actions d’enseignante et de mieux comprendre ce que mes élèves ne comprenaient pas malgré tous mes efforts. J’avais aussi envie d’expérimenter, et pas seulement de « réaliser le programme scolaire » sous la surveillance du directeur d’établissement. J’ai commencé à envisager de faire un doctorat en didactique des mathématiques. Je me suis donc mise à chercher des contacts avec des...



Subject Headings

  • Mathematics -- Study and teaching.
  • Mathematics teachers -- Training of -- Québec (Province).
  • You have access to this content
  • Free sample
  • Open Access
  • Restricted Access