Cover

pdf iconDownload PDF
 

LES CONTRIBUTIONS ARABES ET L'ISLAM

pdf iconDownload PDF
 

Table des matières

pdf iconDownload PDF

pp. ix-x

Remerciements

pdf iconDownload PDF

pp. xiii-xiv

Table des sigles et abréviations

pdf iconDownload PDF

p. xv

read more

Introduction

pdf iconDownload PDF

pp. 1-22

« Une Constitution ? Pour quoi faire ? », demandait en 1966 le roi Fayçal d’Arabie Saoudite, « le Coran est la Constitution la plus vieille et la plus efficace du monde1». La promulgation du Statut fondamental du Royaume saoudien, le 1 er mars 1992, n’infirme en rien cette doctrine : au...

read more

Partie 1_Le pluralisme constitutionnel

pdf iconDownload PDF

pp. 23-26

S’interrogeant sur l’existence d’une sociologie politique universelle, le professeur Badie souligne que la notion de légitimité est une construction chrétienne, « abusivement transposée en culture islamique1 ». En effet, la modernité politique occidentale est fondée sur la souveraineté de la communauté..

read more

Chapitre 1_La légitimation d’États patrimoniaux

pdf iconDownload PDF

pp. 27-58

L’instabilité et le manque de légitimité de l’organisation étatique dans le monde arabe ont fait l’objet de différentes analyses reflétant souvent l’orientation politique de leurs auteurs. Pour Bertrand Badie, la précarité des...

read more

Chapitre 2_La légitimation de régimes autoritaires

pdf iconDownload PDF

pp. 59-90

Le langage constitutionnel employé aujourd’hui dans les pays arabes est le reflet de la dualité juridique qui caractérise ces pays, déchirés entre des référents religieux profondément ancrés dans leur culture et des principes libéraux que le phénomène de mondialisation tend à imposer...

read more

Partie 2_Le pluralisme constitutionnel

pdf iconDownload PDF

pp. 91-94

L’influence du constitutionnalisme occidental dans les États arabes semble être formelle : le « mimétisme constitutionnel 1 » ne se traduit pas, dans les faits, par une pratique libéralisée. De manière générale, les droits individuels et collectifs sont proclamés mais non garantis, la séparation des pouvoirs affirmée mais non établie, la souveraineté du peuple prescrite...

read more

Chapitre 3_La sécularisation du pouvoir politique

pdf iconDownload PDF

pp. 95-126

Le débat politique sur la nature de l’État et la légitimité du pouvoir qui s’est ouvert dans le monde arabo-musulman au contact de la culture occidentale ne s’est véritablement développé qu’au début du XX e siècle lorsque, avec l’abolition du Califat ottoman, s’est posée la question des relations entre l’Islam et l’État 1 . En 1925, la publication de l’ouvrage...

read more

Chapitre 4_La libéralisation des régimes politiques

pdf iconDownload PDF

pp. 127-172

L’ancrage progressif du positivisme juridique dans le monde arabe a contribué à légitimer des appareils étatiques qui sont ainsi apparus comme des producteurs de normes juridiques, commandant la création du droit et lui donnant force obligatoire. Ce lien désormais établi entre l’État et le...

read more

Conclusion

pdf iconDownload PDF

pp. 173-184

« Les États arabes et leurs Constitutions sont pris entre des feux contradictoires […], entre le fondamentalisme et le modernisme, le nationalisme arabe et le nationalisme local, la liberté et l’autorité… les feux contradictoires de leur histoire, de leurs évolutions historiques et de leurs...

Bibliographie

pdf iconDownload PDF

pp. 185-202