This is a preprint
Abstract

Comment les élèves finissants des écoles d’immersion française et des écoles francophones en contexte minoritaire perçoivent-ils la composante culturelle à laquelle ils ont été expose´s tout au long de leur scolarité ? C’est la question que nous posons à travers cette recherche exploratoire qui repose sur la méthodologie du dessin réflexif. Les résultats de la recherche indiquent une réelle dichotomie chez les jeunes issus des écoles francophones entre, d’une part, un positionnement qui associe pleinement culture et construction identitaire – un positionnement qui relaie de facto le discours de l’institution scolaire – et, d’autre part, un positionnement qui pointe les insuffisances de l’enseignement du culturel dans les écoles et pose la question du respect de l’identité plurielle des élèves. En miroir, les jeunes issus des écoles d’immersion se partagent également entre des individus enthousiastes quant à la manière dont ils ont été expose´s à la culture francophone et des individus qui, plus critiques, déplorent une approche limitée et stéréotypée de l’enseignement. Cette étude, qui propose d’engager la réflexivité d’étudiants en éducation autour de l’enseignement du culturel met en évidence un besoin de formation réel en didactique des langues et des cultures et en éducation plurilingue/pluriculturelle, tant ces futurs enseignants apparaissent en position de reproduire un enseignement qu’ils décrivent pourtant comme étant en partie insatisfaisant.

pdf

Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.