Abstract

Abstract:

A legislative assembly is an archetype democratic institution. It is where significant collective debates and decision-making occur. A marginalized linguistic community will risk being ignored without proper access to assemblies as political institutions. This article analyses the place of francophones in the New Brunswick legislative assembly, including their right to vote, to be seated, to use their language during debate, and to have the proceedings reported in their own language. In New Brunswick, the case of French language access to the legislative assembly is a long and complex history.

Abstract:

L'Assemblée législative est l'institution démocratique par excellence. C'est là que s'effectuent les grands débats de société et où les décisions collectives sont prises. Une communauté exclue risque d'être ignorée dans les choix difficiles effectués. L'article étudie la place accordée aux francophones dans cette institution selon leur droit de voter aux élections et de siéger comme député, puis l'usage fait du français dans les opérations de la chambre, dont la publication des comptes rendus, dans les débats et les exigences linguistiques applicables à la présentation de documents pour considération. On constate une histoire longue et complexe dans ce qui est arrivé à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

pdf

Additional Information

ISSN
1712-7432
Print ISSN
0044-5851
Pages
pp. 140-177
Launched on MUSE
2018-05-15
Open Access
N
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.