Abstract

RÉSUMÉ:

Nous avons évalué les besoins de formation des cliniciens qui supervisent les résidents dans les cliniques d’enseignement de médecine familiale au Québec. Nous avons utilisé une méthodologie mixte comprenant: un balayage environnemental des programmes de formation des Départements de médecine familiale, un consensus d’experts pour sélectionner des situations cliniques prioritaires pour les soins aux aînés, un questionnaire pour connaître la perception des superviseurs de leurs besoins de formation, et des entrevues pour comprendre les raisons des besoins. Partant du balayage, les experts ont identifié 13 situations cliniques prioritaires. Les 352 participants au sondage (taux de réponse : 36 %) ont rapporté des besoins plus importants pour gérer les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence, la polymédication, la dépression, et les troubles cognitifs. Les entrevues ont révélé que ces situations cliniques étaient parfois complexes à diagnostiquer et à gérer en raison de leurs aspects psychosociaux, de la communication avec les patients et les familles, et de la coordination des équipes interprofessionnelles. Les superviseurs ont également rapporté des besoins plus important en milieu soins de longue durée et à domicile par rapport aux soins ambulatoires, dû à la complexité des soins aux aînés dans ces milieux et à la présence de proches aidants.

ABSTRACT:

We assessed clinicians’ continuing professional development (CPD) needs at family practice teaching clinics in the province of Quebec. Our mixed methodology design comprised an environmental scan of training programs at four family medicine departments, an expert panel to determine priority clinical situations for senior care, a supervisors survey to assess their perceived CPD needs, and interviews to help understand the rationale behind their needs. From the environmental scan, the expert panel selected 13 priority situations. Key needs expressed by the 352 survey respondents (36% response rate) included behavioral and psychological symptoms of dementia, polypharmacy, depression, and cognitive disorders. Supervisors explained that these situations were sometimes complex to diagnose and manage because of psychosocial aspects, challenges of communicating with patients and families, and coordination of interprofessional teams. Supervisors also reported more CPD needs in long-term and home care, given the presence of caregivers and complexity of senior care in these settings.

pdf

Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.