Abstract

Résumé:

De nombreux volontaires et mécènes américains, notamment des femmes, ont soutenu la France pendant la Première Guerre mondiale, en particulier dans le domaine des soins aux populations. Cet article a pour objectif de donner un aperçu du contexte et des formes que peuvent prendre ces initiatives, en se basant principalement sur des documents d'archives du Musée franco-américain de Blérancourt. Anne Morgan crée à Blérancourt le Comité Américain pour les Régions Dévastés (ou CARD) en mars 1918. C'est une création tardive par rapport à d'autres organisations, mais elle lui permet de profiter des expériences antérieures, en particulier celle de la Croix-Rouge américaine dont les actions en France sont alors bien médiatisées, en particulier celles destinées aux enfants. Anne Morgan ainsi que la doctoresse Anne Murray Dike, qui gère en permanence le centre de Blérancourt, s'intéressent donc aux dernières innovations, telle la prise en charge globale du malade selon la méthode de l'infirmière anglaise Florence Nightingale, les conseils aux familles grâce aux infirmières visiteuses, ainsi que la « bibliothérapie » pour les blessés et les populations civiles. L'aide sanitaire apportée par les bénévoles américains a durablement marqué les territoires français ravagés par la guerre.

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6649
Print ISSN
0730-479X
Pages
pp. 133-149
Launched on MUSE
2018-01-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.