In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Une armée civile américaine unifiée
  • Anaïs Raynaud (bio)

Click for larger view
View full resolution

United behind the service star, United War Work Campaign, Ernest Hamlin Baker ; Carey Print Lith., N.Y., [1918]. Musée de la Grande Guerre à Meaux.

[End Page 107]

Cette affiche présente cinq hommes et deux femmes tournés dans la même direction que les soldats à l'arrière-plan avançant massés derrière la bannière étoilée. Chacun tient un drapeau frappé de l'emblème d'une organisation caritative. Dessous, le slogan « United behind the service star » fait référence à l'étoile qui se détache devant les drapeaux. Il surmonte le titre de la campagne, United War Work Campaign, ainsi que les logos des organisations. Le style est naïf, avec un trait épais et des couleurs tranchées posées en aplat.

Ernest Hamlin Baker (1889-1975), un illustrateur de presse, réalise cette affiche pour promouvoir une levée de fonds exceptionnelle se déroulant du 11 au 18 novembre 1918. Il s'agit de récolter 250 millions de dollars au bénéfice de sept organisations : la Young Men's Christian Association (YMCA), le National Catholic War Council (NCWC), le Jewish Welfare Board (JWB), la branche américaine de l'Armée du Salut (Salvation Army), le War Camp Community Service (WCCS), l'American Library Association (ALA) et la Young Women's Christian Association (YWCA). Cette somme considérable doit couvrir les besoins pour l'année 1919, à un moment où la signature d'un armistice semble proche mais pas encore acquise.

Bien qu'elles diffèrent par leur taille1, leur histoire et leur champ d'action, ces organisations ont toutes pour but d'améliorer les conditions de vie des soldats pendant leur temps de service mais il ne s'agit pas d'assistance médicale aux blessés, qui reste l'apanage de la Croix-Rouge. Le slogan de l'affiche évoque ce rôle de soutien aux forces militaires symbolisées par la Service Star, décoration portée par les membres des services fédéraux dont l'armée et la marine. Représentée au premier plan, cette étoile apparaît comme l'élément fédérateur du travail de ces organisations.

La présence de femmes rappelle que la campagne s'adresse à toute la population. Bien que minoritaires au sein de ces organisations, les femmes n'en sont pas absentes. Parmi les 6 300 volontaires de la YMCA en Europe, on compte un peu plus de 580 femmes. Au sein du JWB, la parité est respectée, avec l'envoi prévu en 1919 de 100 hommes et 100 femmes outre-mer. La présence du JWB au sein de la campagne témoigne par ailleurs d'une volonté d'inclusion de l'ensemble des communautés, y compris les plus récentes, le JWB travaillant en effet à améliorer le sentiment patriotique chez les [End Page 108] soldats juifs dont beaucoup sont issus des dernières vagues d'immigration.

Revêtus de tenues proches des uniformes militaires et parfaitement alignés, ces porte-drapeaux incarnent une armée civile déterminée à s'engager aux côté des forces combattantes et à fournir l'effort demandé. L'United War Work Campaign, sous le patronage du gouvernement fédéral, témoigne ainsi d'une gestion concertée à l'échelle nationale de l'effort philanthropique.

Anaïs Raynaud

Anaïs Raynaud, Régisseuse des collections, musée de la Grande Guerre à Meaux.

Note

[1]. Le budget estimatif pour 1919 de la YMCA est 30 fois plus important que celui de l'Armée du Salut, The United War Work Campaign: What It Is and What It Means, United War Work Campaign Inc., 1918, p. 4. [End Page 109]

...

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6649
Print ISSN
0730-479X
Pages
pp. 107-109
Launched on MUSE
2018-01-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.