Abstract

The study examined obstacles faced by Caribbean immigrants in the Toronto labour market. In-depth interviews examined their lived labour market experiences, focusing on strategies adopted to find jobs and obstacles faced, highlighting the relevance of social capital—in this study defined as access to social networks. Respondents were generally frustrated with conventional methods of job search and many felt that they had experienced labour market discrimination. The use of social networks was by far the most successful job search strategy reported and several participants believed that the only way to secure employment in Toronto was through a referral.

Cette etude se penche sur les difficultés qui confrontent les immigrants des Caraïbes sur le marché du travail de Toronto. Des entrevues en profondeur, portant sur leurs expériences vécues face à ce marché, se concentrent sur les stratégies utilisées dans leur recherche d’emploi et sur les obstacles rencontrés, tout en soulignant l’importance que jouent leurs ressources sociales, définies par cette étude comme étant leur accès aux réseaux sociaux. En général, les participants rapportent éprouver de la frustration, s’ils utilisaient les méthodes conventionnelles de recherche d’emploi; plusieurs expriment se sentir victimes de discrimination dans le milieu du marché du travail. Leur recours aux réseaux sociaux se révéla être de loin le meilleur moyen de succès parmi leurs stratégies de recherche d’emploi. Certains participants croient que leur seule chance de trouver un emploi à Toronto est d’être référés, ou introduits, à des employeurs eux-mêmes recommandés.

pdf

Additional Information

ISSN
1913-8253
Print ISSN
0008-3496
Pages
pp. 51-70
Launched on MUSE
2017-11-17
Open Access
N
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.