Conditions for an Efficient Canadian Temporary Foreign Worker Program: The Case of Quebec
Abstract

Abstract:

The goal of a Temporary Foreign Worker (TFW) program is to fill occupational labour shortages until local workers are available. Such a program ensures that fast growing firms can hire foreign workers to avoid a slowdown or a stop in their activities. A necessary condition for such a program is to give priority to local workers in hiring. In addition, in the medium term, shortages must be eliminated by increases in local labour supply. Hence, this immigration policy involves constraints to participating firms which must be strictly respected. Since its creation in 1973, the Canadian TFW program has experienced a large number of changes which made it more accessible. Among them, in 2002, the TFW program became available for all occupations, skilled and low-skilled. There is increasing evidence that the program has had adverse impacts on some resident workers in Canada. This paper shows that this is also the case in the province of Quebec. The main shortcomings are the absence of adequate information about the labour markets and low TFW hiring costs.

Résumé:

Le but d'un programme de Travailleurs Étrangers Temporaires (TÉT) est de compenser le manque de travailleurs jusqu'à ce que des locaux soient disponibles. Un tel programme permet à des entreprises qui croissent rapidement d'engager des travailleurs étrangers pour éviter le ralentissement ou l'arrêt des activités. Une condition nécessaire pour un tel programme est d'assurer la priorité des travailleurs locaux à l'embauche. De plus, à moyen terme, le manque de travailleurs disponibles doit être éliminé par une croissance de l'offre domestique. Ainsi, cette politique d'immigration exige des contraintes pour les entreprises participantes qui doivent être strictement respectées. Depuis sa fondation en 1973, le programme canadien des TÉT a beaucoup évolué et est devenu plus facilement accessible. De plus, en 2002, il devint accessible pour toutes les occupations spécialisées et non spécialisées. Il y a de plus en plus d'évidences que le programme a affecté des travailleurs résidant au Canada. Cette étude démontre que c'est aussi le cas au Québec. Les principales déficiences sont l'insuffisance d'information sur les marchés du travail et les coûts relativement bas d'engagement des TÉT.


pdf