Le recours à l'embauche des travailleurs étrangers temporaires dans les secteurs saisonniers au Québec: Le point de vue des employeurs
Abstract

Résumé:

Pour combler ses besoins de main-d'œuvre peu qualifiée dans les secteurs saisonniers, le Canada embauche des travailleurs étrangers temporaires (TÉT). Dans le cadre d'une étude sur les enjeux de gestion de l'embauche des TÉT, des employeurs et des informateurs-clés ont été interrogés sur les motivations des entreprises à recourir aux TÉT. La principale motivation, contrairement à celle à laquelle on s'attendrait, n'est pas l'économie de coût. L'intérêt d'embaucher des TÉT repose sur des considérations de coûts-utilités, comme celle de bénéficier d'une main-d'œuvre disponible, efficace, loyale, et présente toute la saison, une souplesse permettant aux employeurs de réduire les risques et les incertitudes de production. Les employeurs accordent ainsi leurs préférences aux TÉT plutôt qu'aux travailleurs locaux. Les TÉT répondraient à toutes leurs attentes en matière de souplesse en ce qui a trait au nombre, aux horaires, à la rémunération et aux compétences.

Abstract:

To satisfy its need for seasonal low-skilled labourers, Canada is hiring temporary foreign workers (TFWs). As part of a study on the management issues related to the hiring of TFWs, employers and informants from related NGOs and governmental agencies were interviewed about their motivations to use TFWs. The primary motivation, unlike that which would be expected, is not cost savings. The interest in hiring TFWs would appear to be based on cost-utility considerations, including the benefit of an available, efficient, loyal workforce during the whole season and the flexibility for employers to reduce risk and uncertainties related to the availability of labour. Employers thus give preference to TFWs rather than local workers, because they meet the entirety of their expectations of workforce flexibility, be it numerically or in relation to scheduling, remuneration or skills.