Niveau de littératie et intégration économique des immigrants Canadiens
Abstract

Près du quart de la population canadienne en âge de travailler est issue de l'immigration et, compte tenu du vieillissement démographique, cette proportion est appelée à croître. Malgré leur niveau de scolarité élevé, les immigrants éprouvent de la difficulté à s'intégrer sur le marché du travail. Plusieurs facteurs sont mis de l'avant pour expliquer ces difficultés : non-reconnaissance des diplômes et de l'expérience, valeur inégale des diplômes, faible maîtrise des langues officielles, discrimination, etc. Cet article porte sur un facteur peu souvent évoqué : le niveau de compétence en littératie. À l'aide des données du volet canadien du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes de 2012 (PEICA), les auteurs dressent un portrait comparatif de la situation en ce qui concerne le niveau de compétence en littératie des immigrants et des Canadiens de naissance en posant un regard particulier sur les individus âgés entre 25 et 54 ans actifs sur le marché du travail. Les résultats suggèrent qu'une partie de la surqualification plus élevée observée chez les immigrants que chez les natifs du Canada pourrait s'expliquer par leur plus faible niveau de littératie.

Immigrants account for almost a quarter of the Canadian working-age population and in the wake of the aging of the population this proportion is deemed to increase even more. Yet despite their high-level education, immigrants experience difficulty in integrating into the Canadian labour market. Many factors are put forth to account for this such as a lack of recognition for their foreign credentials, the uneven quality of their diplomas, their insufficient knowledge of the official languages, discrimination, etc. This paper points out a less frequently emphasised factor that could partly explain the immigrants' difficulties to integrate into the labour market: their literacy skills. Using the OECD's survey data on adult skills (PIAAC), the authors compare the literacy skills of the immigrants and the Canadian-born population. This study focuses on active participants in the labour market aged between 25 and 54 years old. Results suggest that the higher level of overqualification observed among immigrants could partly be explained by their lower literacy skill level.


pdf