Word Writing vs. Meaning Inferencing in Contextualized L2 Vocabulary Learning: Assessing the Effect of Different Vocabulary Learning Strategies
Abstract

Abstract:

The majority of L2 vocabulary studies concentrate on learning word meaning and provide learners with opportunities for semantic elaboration (i.e., focus on word meaning). However, in initial vocabulary learning, engaging in structural elaboration (i.e., focus on word form) with a view to acquiring L2 word form is equally important. The present contextual word-learning study aims to compare the effects of an increased attention to form condition and an increased attention to meaning condition. Native speakers of Dutch (N = 50) learned new English vocabulary in a meaning-inferencing condition, which focused their attention on word meaning, and a word-writing condition, which prompted the learners to focus on word form. The results demonstrate that the word-writing condition advanced both form recall and meaning recall to a greater extent than the meaning-inferencing condition. We conclude that word writing benefits initial word learning more than meaning inferencing in a contextual word-learning situation.

Résumé:

La majorité des études de vocabulaire en langue seconde (L2) sont axées sur l'apprentissage du sens des mots et offrent aux apprenants des occasions de construire le sens (c'est-à-dire qu'elles sont centrées sur la signification des unités lexicales). Toutefois, dans l'apprentissage du vocabulaire initial, il est tout aussi important d'apprendre à construire la structure (c'est-à-dire de se concentrer sur la forme) afin de comprendre la formation lexicale. L'étude sur l'apprentissage contextuel du vocabulaire dont il est question ici compare les effets d'une situation où davantage d'attention est accordée à la forme et d'une situation où davantage d'attention est accordée au sens. Des locuteurs natifs du néerlandais (n = 50) ont appris de nouveaux mots anglais dans une situation d'inférence sémantique, ce qui focalisait leur attention sur le sens des mots, et dans une situation d'écriture des mots, ce qui focalisait leur attention sur leur forme. Les résultats montrent que la situation axée sur l'écriture favorise le rappel de la forme et le rappel du sens, dans une mesure plus élevée dans les deux cas, que la situation axée sur l'inférence du sens. Nous en concluons qu'en situation d'apprentissage contextuel du vocabulaire, l'écriture des mots profite davantage à l'apprentissage initial que l'inférence sémantique.