"Onward, Onward": Sister Carrie and the Railroad
Abstract

Abstract:

This paper argues that Theodore Dreiser's Sister Carrie (1900) is governed by a distinctly mechanical form of determinism. Through the characters of Drouet, Carrie, and Hurstwood, Dreiser demonstrates the train's instrumentality in transforming America from a series of rural, local economies to a commodity-based economy and, finally, to an economy of signs increasingly divorced from the material circumstances of production and even from products themselves. This economic trajectory manifests itself in a system of narrative determinism: in the world of the novel, actions are determined not solely by free will, or even by biology, but by a combination of these forces and those of the technological-economic system.

Résumé:

Cet article défend l'idée que Sister Carrie (1900), de Theodore Dreiser, est régi par une forme de déterminisme nettement mécanique. Avec les personnages de Drouet, de Carrie et de Hurstwood, Dreiser montre le caractère déterminant du train dans la transformation de l'Amérique, passée d'une série d'économies rurales régionales àune économie de biens de consommation, puis àune économie de signes de plus en plus coupée des conditions matérielles de la production, voire des produits eux-mêmes. Cette trajectoire économique prend forme dans un système caractérisé par le déterminisme narratif : dans l'univers du roman, les actions ne sont pas déterminées seulement par le libre arbitre, ni même par la biologie, mais par une combinaison de ces forces et de celles du système technoéconomique.