New Philology and the Biogenetics of Texts: Wolfram von Eschenbach's Parzival in a New Electronic Edition (The Parzival Project)

From: Florilegium
Volume 32, 2015
pp. 99-130

University of Toronto Press colophon
Abstract

Abstract:

While the debates on the New Philology emphasized the material character of textual transmission, another concept concerning textual materiality has also gained strength in recent decades, maintaining that textual alterations correspond to phenomena in biogenetics. The article discusses the question to what extent biogenetic concepts can be used to evaluate manifestations of both textual transmission and authorial production. The manuscript sources being analysed are drawn from the Parzival Project, which presents a new electronic edition of Wolfram von Eschenbach’s Parzival, written shortly after 1200 and transmitted in numerous witnesses up to the age of printing.

Résumé:

Alors que les débats sur la nouvelle philologie ont mis l’accent sur le caractère matériel de la transmission textuelle, un autre concept concernant la matérialité textuelle a aussi gagné de l’importance dans les dernières décennies. Selon celui-ci, les altérations textuelles correspondraient à des phénomènes en biogénétique. Cet article étudie dans quelle mesure les concepts biogénétiques peuvent être utilisés pour évaluer les manifestations à la fois de la transmission textuelle et de la production autorielle. Les sources manuscrites qui sont analysées sont tirés du Projet Parzival, qui présente une nouvelle édition électronique du Parzival de Wolfram von Eschenbach, roman écrit peu après 1200 et transmis par de nombreux témoins jusqu’à l’âge de l’imprimerie.


pdf