Abstract

Abstract:

L'intransigeance de l'analyse pascalienne de ce que l'auteur des Pensées appelle "la misère de l'homme sans Dieu" pose un défi à quiconque voudrait proposer un grand récit sur la modernité en le fondant sur la perte constitutive d'un ordre organique antérieur, constitué comme pré-moderne à travers cette opération même. Dans le présent article, la réflexion récente du philosophe français Michaël Fœssel sur la consolation moderne fournira l'occasion de revenir sur la position inadmissible et irrésolue de la plainte pascalienne selon laquelle « rien ne peut nous consoler » au seuil de cette soi-disant modernité.

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 109-121
Launched on MUSE
2017-06-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.