This is a preprint
Abstract

This paper explores the emergence of narratives (memoirs, literary, and young adult fiction) that chronicle the abduction and prolonged captivity of young women. This paper names this genre the ‘‘urban captivity narrative’’ and maps the social and political factors that inform its wide-spread popularity. These factors include the post-9/11 social and political climate, our social fixation on damsels in distress, the primacy of the sexual confession, and renewed fears surrounding paedophilia and sexual predators.

Résumé

Cet article s’intéresse à l’émergence des récits (mémoires, récits littéraires et fiction pour jeunes adultes) qui relatent l’enlèvement et la captivité prolongée de jeunes femmes. Le genre y est baptisé « récit urbain de captivité », et les facteurs sociaux et politiques qui alimentent sa grande popularité y sont présentés. Parmi ces facteurs, on trouve le climat social de l’après-11 septembre 2001, une fixation de la socié té sur les jeunes filles en péril, la primauté des confessions sexuelles, et des peurs renouvelées concernant la pédophilie et les prédateurs sexuels.

Keywords

women’s writing, captivity narrative, genre, sexual violence, memoir, écriture des femmes, récit de captivité, genre, violence sexuelle, mémoire

pdf

Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.