Effet paradoxal du vieillissement sur des tâches de mémoire prospective time-based en situation de laboratoire et en milieu naturel : Rôle des fonctions exécutives
Abstract

ABSTRACT:

The current study investigates the specific role of three executive functions in the explanation of performance variability on laboratory and naturalistic time-based prospective memory tasks in aging. Ninety people aged 18 to 80 years performed three executive tasks assessing inhibition, flexibility and updating, one laboratory time-based task and one naturalistic time-based task. The results indicate that age has a negative impact on the laboratory time-based task and a positive impact on the naturalistic task. The mediation analysis shows that inhibition and flexibility operate as a mediator in the negative relationship between age and the laboratory time-based task. Additionally, the hierarchical regression analyses show that, after controlling for age, none of the executive functions evaluated is predictive of performance of the naturalistic time-based task. Overall, these results seem to suggest that different cognitive processes underlie the performance on naturalistic and on laboratory time-based tasks. Future studies should confirm these results.

RÉSUMÉ:

Cette recherche étudie le rôle spécifique de trois fonctions exécutives dans l’explication des différences de performances à des tâches de mémoire prospective time-based conduites en laboratoire et en milieu naturel au cours du vieillissement. Quatre-vingt-dix adultes âgés de 18 à 80 ans ont effectué trois tâches évaluant l’inhibition, la flexibilité et la mise à jour, une tâche time-based de laboratoire et une tâche time-based naturelle. Les résultats ont montré que l’âge a un effet négatif sur la tâche time-based de laboratoire et un effet positif sur la tâche naturelle. L’inhibition et la flexibilité médiatisent totalement l’effet de l’âge sur la performance à la tâche de laboratoire. Par ailleurs, après contrôle des effets de l’âge, aucune des fonctions exécutives évaluées n’est prédictrice de la performance à la tâche naturelle. Ces résultats semblent suggérer que les performances à des tâches time-based de laboratoire et naturelles pourraient être sous-tendues par des processus cognitifs différents. Des études futures devraient permettre de confirmer ces résultats.