Abstract

This study explores how two expat English writing instructors in Chinese universities teach and reflect on their role, as well as how their students, colleagues, and administrators perceive the role and teaching of the two expats. Findings illustrate that both expats worked hard to teach the English academic writing style they were familiar with. One (Allan) did so by adopting a “Chinese style” of lecturing and the other (Barbra) did so by focusing on process-oriented writing activities. Students, however, complained about a lack of interaction in Allan’s classes and a planned curriculum in Barbra’s classes. The Chinese professors believed that the expat teachers, without knowing students’ needs for a combination of systematic knowledge learning and interactive classroom teaching, are disadvantaged over the local Chinese teachers. The study, by illustrating how the local and expat participants are “otherized,” suggests that the two parties should exchange views to discuss better practice and to avoid stereotyping.

Résumé:

Cette étude explore la façon d’enseigner de deux professeurs de composition anglaise expatriés dans des universités chinoises et les réflexions que leur rôle leur inspire ; elle s’intéresse également à la façon dont leurs élèves, leurs collègues et les administrateurs perçoivent le rôle et l’enseignement des deux expatriés. Les résultats montrent que les deux enseignants ont travaillé dur pour enseigner la rédaction universitaire en anglais, un style d’écriture qui leur était familier. Un (Allan) l’a fait en adoptant un « style chinois » de cours magistraux et l’autre (Barbra), en se concentrant sur des activités d’écriture ciblant le processus de rédaction. Les étudiants, cependant, se sont plaints d’un manque d’interaction dans les classes d’Allan et d’un programme trop planifié dans les classes de Barbara. Les professeurs chinois pensaient que les enseignants expatriés, qui ne savaient pas que les élèves avaient besoin d’une combinaison d’apprentissage systématique des connaissances et d’enseignement en classe interactive, étaient désavantagés par rapport aux enseignants chinois. L’étude, en illustrant la façon dont les participants locaux et les expatriés sont marginalisés les uns par les autres, suggère que les deux parties devraient échanger leurs points de vue et discuter de pratiques exemplaires afin d’éviter les stéréotypes.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1131
Print ISSN
0008-4506
Pages
pp. 1-23
Launched on MUSE
2017-02-18
Open Access
N
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.