In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Œuvres complètes. Œuvres romanesques by Edmond et Jules de Goncourt
  • Barbara Giraud
Edmond et Jules de Goncourt, Œuvres complètes. Œuvres romanesques, sous la direction d’Alain Montandon, ii: Sœur Philomène. Édition critique par Alex Lascar. (Textes de littérature moderne et contemporaine, 1.) Paris: Honoré Champion, 2015. 368 pp.

Roman peu connu du grand public, Sœur Philomène (1861) des frères Goncourt est officiellement leur troisième roman après En 18 ..., paru au lendemain du coup d’état de 1851, et Les Hommes de lettres (1860), plus connu sous le titre Charles Demailly. S’inscrivant dans la dynamique du travail de réédition de leurs romans, Alex Lascar nous offre ici des matériaux de contextualisation précis et documentés dans l’ensemble. La présentation générale de l’œuvre est cependant confuse, surtout la première partie: ‘complexités et subtilités de la narration’ (p. 9). La lecture en est laborieuse car construite sur des va-et-vient constants entre les chapitres du roman sans réel motif analytique (de l’organisation temporelle de la narration, nous passons à une étude des objets et de leur perception puis à la description des lieux et ensuite au tissu textuel changeant, etc.). Le style est parfois exagérément précieux et manque de clarté. Pour qui ne connaît pas ce roman, cette première partie s’avère difficile à suivre. Les personnages secondaires nous sont donnés sans aucune explication de qui ils sont ou de leur rôle et la structure d’ensemble donne lieu à de nombreuses redondances. L’Introduction commence sur un vide puisque l’histoire au cœur du roman ne nous est pas donnée de façon claire, sa contextualisation en est ainsi très limitée et l’anecdote de Louis Bouilhet ‘sur une sœurà l’Hôpital de Rouen’ (p. 8)qui a inspiré les Goncourt nous reste finalement inconnue. Par contre, les Goncourt en artistes du visuel, les jeux de lumière et d’ombre ainsi que le vaporeux qu’ils nous donnent à voir dans le roman sont l’objet d’une analyse textuelle précise et approfondie. Les parties suivantes qui offrent une analyse de l’étude de mœurs et des deux personnages principaux auraient dû figurer en début de présentation générale grâce à la contextualisation littéraire et sociale (l’institution hospitalière en tant que lieu romanesque n’est malheureusement que rapidement abordée) que l’auteur nous propose. Le passé des deux person-nages principaux est aussi exploré avec cependant quelques superficialités informatives à propos de la religion présentée dans le roman comme une maladie nerveuse liée à l’éveil des sens, à la sensualité, voire à la sexualité de la jeune fille qui devient femme. À défaut d’analyse plus complète, l’auteur aurait pu insérer des références bibliographiques récentes sur un topos largement récurrent non seulement dans les œuvres goncourtiennes mais aussi dans la littérature fin-de-siècle. Les annexes rassemblent des éléments [End Page 610] complémentaires importants sur l’étude génétique de l’œuvre et sur la réception critique du roman grâce aux extraits de la correspondance et des articles contemporains. L’annexe IV est la plus intéressante, en effet: l’état des lieux des représentations littéraires des Sœurs de charité et des sœurs hospitalières dans le roman et la littérature panoramique (1825–1862) est làun outil de contextualisation précieux et encore peu traité. Malgré une présentation contestable et un manque de références bibliographiques sur des problématiques importantes du roman, cette nouvelle édition de Sœur Philomène constitue sans aucun doute une étude critique utile aux études goncourtiennes.

Barbara Giraud
Oxford Brookes University
...

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 610-611
Launched on MUSE
2016-10-21
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.