Abstract

Résumé:

À l’occasion d’une réflexion sur les adaptations littéraires médiévales de l’histoire du Vieux de la Montagne, l’article interroge le potentiel de vérité de la littérature, et notamment les capacités de la fiction à séduire et à subvertir. Le propos est nourri par l’analyse de trois fables qui résonnent avec cette trame légendaire et sont enchâssés dans trois ‘récits à tiroirs’ d’importance majeure: ‘L’Exemple du Haschischin’ dans le Roman des sept sages (version M: L’Y stoire de la male marastre, fin du treizième ou début du quatorzième siècle); ‘La Séduction’ dans Barlaam et Josaphat (rédaction du treizième siècle); et la nouvelle des ‘Oies du père Philippe’ dans le Décaméron de Boccace, dans l’adaptation française du quinzième siècle réalisée par Laurent de Premierfait. L’enjeu est double: il s’agit en premier lieu de mettre en valeur la quête de vérité qui habite la littérature exemplaire ou plutôt, en l’occurrence, contre-exemplaire; de manière subsidiaire, on souhaite révéler le lien, jusqu’ici insu, qui relie les fables de Barlaam et Josaphat et du Décaméron à celle des Sept sages et, à travers elle, au mythe du Vieux de la Montagne.

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 489-502
Launched on MUSE
2016-10-21
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.