restricted access The Impact of an Intensive Supervision Program on High-Risk Offenders: Manitoba’s COHROU Program
Abstract

Les États-Unis ont des programmes de surveillance intensive (PSI) depuis longtemps, mais ceux-ci n’existent au Canada que depuis peu. Le programme de la Manitoba’s Criminal Organization High Risk Offender Unit (COHROU) conjugue surveillance intensive, soutien et placement dans un programme à une intervention policière rapide dans le cas de non-conformité aux conditions de surveillance. La COHROU tente d’utiliser des programmes basés sur les preuves pour répondre aux besoins criminogènes et compléter la surveillance. Cette étude quantitative et rétrospective évalue des clients du programme admis pour plus de 8 ans (N = 409) en faisant le suivi de nouvelles condamnations pour crimes violents, infractions contre les biens ou manquement aux conditions de la probation ainsi que toute autre infraction ayant lieu pendant le programme ou deux ans après la surveillance. Tous les jours incarcérés trois ans avant et après le programme sont aussi pris en compte. Les résultats indiquent que la récidive était importante, mais qu’un grand nombre de condamnations étaient des violations de conditions. À l’aide de comparaisons des données repères avant et après le programme, une réduction des récidives violentes, du nombre de jours en incarcération et de la sévérité générale du crime a été observée. Bien que la tendance à la baisse de la sévérité de l’infraction et de l’incarcération soit encourageante, l’allégation de l’évaluation voulant que les PSI soient efficaces est limitée, car il manque un groupe de référence. Des chercheurs futurs pourraient aussi vouloir étudier les aspects plus qualitatifs du fonctionnement du programme COHROU et de la surveillance des agents de probation afin de comprendre les caractéristiques du programme qui affectent les participants.


pdf