restricted access Le mouvement étudiant américain et la contestation dans les années 1960. Incompatibilité et inspiration pour le mouvement étudiant québécois
Abstract

Le mouvement étudiant québécois durant les années 1960 s’inscrit dans un mouvement plus large qui a provoqué de grands bouleversements au sein des sociétés occidentales. D’abord perçu comme essentiellement corporatiste et isolé, le mouvement étudiant s’est peu à peu défini comme une organisation désirant mieux s’intégrer à la société en revendiquant de meilleures conditions d’étude pour ses membres tout en dénonçant la discrimination, l’impérialisme et les inégalités sociales. Pour certains chercheurs, le parcours du mouvement étudiant québécois a été influencé par le mouvement français, pour d’autres, par les ÉtatsUnis, tandis que d’autres encore soutiennent que le mouvement étudiant a élaboré un discours et une pratique bien à lui, en fonction de la singularité de sa situation en Amérique du Nord. Qu’en est-il exactement? Le présent article propose une analyse originale et documentée des relations qui se sont tissées durant les années 1960 entre l’Union générale des étudiants du Québec (UGEQ), d’une part, et les deux principales organisations américaines, soit la United States National Student Association (USNSA) et Students for a Democratic Society (SDS), d’autre part, afin de déterminer si le mouvement américain a influencé le discours et la pratique du mouvement québécois. Il en ressort que le mouvement étudiant américain n’a nullement influencé le mouvement québécois. Au contraire, ce sont essentiellement les thèmes de la contestation américaine qui ont alimenté le discours et la pratique du mouvement québécois vers ses objectifs bien personnels.


pdf