In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIENCES HUMAINES 595 collaboration avec Willy [...J. Roman de l'eeart, de la distance, de la separation done, que traduit la situation de I'heroine». Et certains autres en tant que point tournant dans la vie de leur auteur: « Diplome en lettres, Jean Rouaud etait vendeur de journaux lorsqu'il a pubJie ce premier roman [Les champs d'honnellrJ. Forme par la generation d'intellectuels qui a diffuse Ie structuralisme et ses avatars, Rouault reagiten choisissant de raconter des histoires - tout enjouantavec les possibilites qu'offre la langue, tant il est vrai qu'on ne revient pas en arriere. » Et ainsi de suite... Toute la complexite du genre est etalee ainsi, patiemment, de maniere liMratrice et pertinente ii la fois. Helene Gaudreau et Fran~ois Ouellet ont travaille pour nous et surtout pour I'avenir, bien plus large que nous, du roman. On attend la suite. (ANGELA COZEA) Paul-Andre Comeau et Jean-Pierre Fournier, Le lobby du Quebec Ii Paris. Les precllrseurs du general de Gaulle Montreal, Quebec Amerique, 210 p., 24,95$ Meme si une seule partie du texte, soit les pages 135 ii 156, prend la forme technique et l'etiquette d' «entretien», on pourrait considerer tout Ie livre cornrne une longue entrevue d'un seul personnage, Ie diplomate fran~ais Bernard Dorin. Celui-ci, qualifie du titre d'arnbassadeur, a notarnrnent dresse « Ie programme de la cooperation France-Quebec reclame par Ie general de Gaulle au retour de son voyage au Quebec en 1967». Certains paragraphes, il est vrai, citent ici et Iii d'autres interlocuteurs, mais cela decoule de la methode meme de cueillette du materiel. En effet, les auteurs Paul-AndreComeau etJean-Pierre Fournier, deuxanciens journalistes, ont entrepris ce travail dans Ie cadre d'un seminaire organise en 2001 ii l'Ecole nationale d'adrninistration publique (ENAP) autour de I'interviewe, qui jouait Ie role de professeur invite et qui etait stimule ii chaque seance par des temoins quebecois de l'epoque etudiee. Les echanges ont ete enregistres pour etre completes ensuite par diverses recherches de details et, plus tard, par cette entrevue plus forrnelle menee par Paul-Andre Comeau et offerte en deuxieme partie. L'ouvrage propose done Ie temoignage de l'invite, un expose organise par tranches thematiques, entrecoupees de fiches identifiant certains des personnages fran~ais dont on a parle ainsi que des donnees relatives aux evenements et aux documents auxquels il est fait allusion ii un moment ou I'autre. La presentation materielle de ces fiches est visuellement bien nette, mais elle est faite sans explication; on ne sait pas pourquoi elles arrivent ni pourquoi celles-lii plutot que d'autres. Le corps du livre est complete par une courte bibliographie et trois annexes. La premiere reproduit Ie docuUNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003/4 596 LEITERS INCANADA 2002 ment administratif redige par l'interviewe en 1967, la deuxieme enumere les dates c!es des relations franco-quebecoises de 1960 a 1970, la troisieme offre la liste des participants au seminaire de I'ENAP. Dans I'ensemble, Ie livre offre donc divers materiaux dont I'utilite sera evaluee par les historiens qui s'interessent a cette periode et it ce theme. Pour Ie profane, il faut preciser deux donnees centrales. La premiere, c'est que Ie titre est trompeur. L'expression «Lobby du Quebec a Paris» ne designe pas ce qu'on entend habituellement par Ie concept de < dobby». II n'y est pas question de representants a la solde du Gouvernement du Quebec, ni meme d'une organisation quebecoise, chargee de faire la promotion en France de maniere systematique et professionnelle de la cause de leur employeur. II y est encore moins question d'une «mafia du Quebec», expression utilisee en 1990 par Ie politologue Dale C. Thomson pour designer Ie mihne reseau, plutot informel, de fonctionnaires fran~ais tout simplement sympathiques aux cousins du Canada. La deuxieme donnee, c'est que Bernard Dorin ne peut s'empecher de poser au centre du jeu Ie General de Gaulle et sa vision strategique du repositionnement de la France au sortir de la guerre. On Ie voit donc s'interesser au Quebec bien avant les membres du «lobby», et de maniere beaucoup plus systematique. Ala fin, on reste sur I'impressionqu'avec son«Vive Ie Quebec libre», Ie General a bouscule aussi bien les quebecophiles du mal nomme «lobby» que les heneficiaires quebecois de son initiative: Ie premier ministre Daniel Johnson, deja malade et plutot effraye par ce geste, et Rene Levesque, alors encore avec Ie parti Liberal, dont la reaction sera de marmonner que Ie General allait un peu vite en affaires. (FRAN<;:OIS DEMERS) Pierre Falardeau, Les ba:uJs sonf lents mais [a terre est patiente Montreal, VLB ectiteur, '999, 250 p. Celui qui connait deja Ie cineaste Pierre Falardeau a travers ses apparitions a la tele et ala radio ne sera pas depayse par Ie contenu de ce livre. II s'agit bien de I'reuvre d'un polemiste mal-Iec!", et malappris qui deverse un flot .de gros mots des qu'il ouvre la bouche. En fait, Pierre Falardeau reunit ici pas moins de 47 textes de longueurs inegales, rediges et pour la plupart publies durant la deuxieme moitie des annees 1990. Evidemment, il y est beaucoup question de Pierre Falardeau lui-meme qui pourfend gaillardement ses adversaires (bureaucratesdes arts,joumalistes baveuxetbavants, federalistes ou ecrivains ala mode) dans des repliques aI'hebdomadaire Voir, des transcriptions d'emissions radiophoniques, des ebauches de scenarios de film, des chroniques de livres pour Ie journal satirique Le CoLtac, des bouts de textes ecrits sous Ie coup de I'emotion, ilne sait plus ni quand ni pour qui. UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003 / 4 ...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 595-596
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.