In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIENCES HUMAINES 569 et a une pratique qui lui echappe. La necessite que ressentent certains theoriciens d'evoquer la pratique de comediens contemporains (Montfleury , Champmesle) pour expliquer leur propos illustre bien ce phenomene. Le rapport problematique entre Ie corps idealise des traites et Ie corps performantse manlieste egalementdans I'effortde contr61eque les auteurs de traites cherchent a imposer aux interpretes qui pourraient trahir les textes.Si I'auteure montre bien comment ce contr61e s'exerce a la cour, elle n'en releve pas les traces dans I'exercice du chantou de la declamation. Par exemple, Ie projet de codification dont parle Jean Grimarest (Trait€ du recitatif, 1707) - une ponctuation fran~aise qui rendrait compte non seulementdel'interrogationetde l'exclamation,mais de toutes les passions grace a des «points de commandement; d'ironie; de mepris; d'emportement ; d'amour, & de haine, de joie, & de douleur» (cit. p. 236) - traduit bien un projet d'asservissement du corps par Ie discours, une volonte de contr6ler parfaitement la performance physique de I'interprete. Ces quelques reserves n'enJevent rien au merite d'un ouvrage qui, par ailleurs, presente la problematique de la representation des passions dans toute sa richesse. Au contraire, en montrant de fa~on claire et documentee qu'au xvo' siecJe, «Ia passion n'existe pas a un niveau profond, au-dela de l'apparence, mais bien de concert avec celte apparence», Lucie Desjardins nous invite a reconsiderer la lilterature, les arts et la culture de I'epoque grace aux outils conceptuels qui la sous-tendent, et revele I'ampleur de leurs enjeux. (BENOtr BOLDUC) Frederic Charbonneau, Les silences de l'histoire: les memoires jranrais du XVI! sieele Quebec, Presses de I'Universite Laval, colI. La Republique des lettres, 2001, 299 p.« Je mets mon nom a la tete de cet ouvrage », relatait Paul de Gondi, cardinal de Retz, «pour m'obliger davantage moi-meme a ne diminuer et a ne grossir en rien la verite» (Memoires). Tel est Ie propre d'un genre nouveau paraissantau XVII' siecle, celuidu memorialiste. Contemporain de I'auteur qui nait au cours de la meme periode, Ie memorialiste - souvent un noble qui s'est retire des affaires - se donne pour mission d'exposer ce qu'il a vu, son t"moignage juge desinteresse devenant plaidoyer de sa cause. Puisque I'historiographie officielle, celle du Prince dans toute sa majeste, se tait devant I'essentiel, les Memoires deviennent une parole officieuse, elles devoilent les «Silences de I'histoire. » Quel beau livre que signe Frederic Charbonneau avec Les silences de {'ltistoire! CEuvre d'une erudition certaine et d'un raffinement analytique assure, celte etude tente de comprendre I'unite problematique du genre memorialiste au moment de son emergence en France modeme. De Brant6me a Retz, en passant parde La RochefoucauJt, Sully ou Armand du UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003/4 570 LETTERS IN CANADA 2002 Plessis cardinal de Richelieu, nombre des acteurs ayant traverse les bouleversements politiques de I'epoque ont commis des Memoires, des«relations de faits, ou d'evenemens particuliers pour servir 11 I'Histoire» comme Ie definissait Ie dictionnaire de I'Academie fran~aise en 1694. De ce corpus souvent epars de textes personnels ou impersonnels, de temoignages sur autrui ou de retour sur soi, Charbonneau distingue avec bonheur les modes d'apparition, de fonctionnement et d'evolution des Memoires rediges 11 partir des guerres de Religion jusqu'au siec1e de Louis XIV. Toute la specificite du genre memorialiste repose en cette tension entre deux tendances, celle de I'reuvre spirituelle et celle du document familial. ffiuvre spirituelle d'abord. A la suite de l'affirrnation de Marc Fumaroli, bien qu'iI en nuance certains aspects, l'hlstorien litteraire identifie la redaction des Memoires a«un acte de renoncement du monde», un retrait interiorise des luttes politiques, un detachement relatif des polemiques du temps. Document familial ensuite. Ce detachement ne s'inscrit que dans la courte duree puisque les Memoires veulent «Iaisser 11 la famille de l'auteur un temoignage authentique qui permette de contester Ie cas echeant telle version de I'histoire qui ne donnerait pas a I'ancetre l'eciairage qui lui revient». Plaidoyer de la geste pes devanciers, I...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 569-572
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.