In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIENCES HUMAlNES 561 de Popa, ce patriarche ii Ia barbe postiche qui ne se rend pas compte qu'il couche avec un homme deguise en femme, qui est obsede par Ies dechets et qui confond ses interlocuteurs avec ses interrogations mystifiantes ? Nevertse gardes'expliquerde maniere explicite ce que Ie pouvoir de Popa, transpose dans Ie contexte de Ia societe quebecoise, peut bien vouloir dire. Peut-etre Ia transposition a-t-elle ses limites ! QU'ii cela ne tienne ! « La langue, c'est Ies entrailles d'un peuple», fait direMeunier ii Moman, et avec l'etude de Nevert, on reconnalt ii quel point Ia langue peut etre jouissive. (STEPHANIE NUTIING) Lise Bissonnette, Des lcttres et des saisons Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, call. Ecrire, 2001, 141 p. Marie-Claire Blais, Des rencontres humaines Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, colI. Ecrire, 107 p. Hugues Corriveau, Pour et paree que Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, call. Ec!ire, 2 001, 82 p. Raoul Duguay, Entre la lettree/I'espri/ Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, coU. Ecrire, 2001, 84 p. Madeleine Gagnon, Memoires d'enfance Trois-Pistoles, ~tions Trois-Pistoles, coIl. Ecrire, 2001, 110 p. Gabrielle Gourdeau, Mais z'encore? Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, co11. Ecrire, 2001, 101 p. Lgi Gulliver/Diane Buissonneault, Amollrs, delices et orgasmes Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, call. Errire, 2001, 95 p. Philippe Haeck, Dis-moi ce qlle tu trotlves beau Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, call. Ecrire, 2001, 103 p. Suzanne Jacob, Comment pourquoi Trois-Pistoles, Editions Tropis-Pistoles, coli. Ecrire, 89 p. Sylvain Riviere, Prendre langue Trois-Pistoles, Editions Trois-Pistoles, coll. Ecrire, 133 p. Dans Ie cadre de Ia collection «Ecrire», Ies Editions Trois-Pistoles ontinvite quelques ecrivains et ecrivaines ii retlechir sur leur pratique d'ecriture en repondant aux questions suivantes: «pourquoi Us ecrivent, comment Us UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003/4 562 LE'ITERS IN CANADA 2002 sont devenus ecrivains, ou ils vont chercher leur inspiration, ce qu'ils aiment (ou detestent) de leur metier» (deuxieme de couverture). Ades questions aussi vastes, quoique apparemment toutes simples, il estevident qu'ilh'existe pas dereponses transparentes ou egales d'un auteur aI'autre. Au fond, quand on est ecrivain, se demander pourquoi on ecrit revient as'interroger sur Ie sens de la vie et de la mort. Pour les uns et les autres, il s'agit, cela va de soi, d'ecrire pour Ie bonheur de dire, pour retrouver I'instant magique, pour se prouver a soi-meme que I'on existe, pour comprendre, pour Ie plaisir des mots. Ecrire parce qu'on ne peut se passer de l'intimite d'une feuille blanche; ecrire par purbesoin d'epanchementou de confidences, parce qu'on ne peut faire autrement, parce qu'on a tant et tant de choses 11 raconter et que la parole doit se faire silence. Ecrire la douleur qui loge au C(Eur de soi, Ie geste des souvenirs, I'echo de I'enfance en allee, la nostalgie des amities.Mais parfois encore plus pour Ie reve d'un coin de pays, d'une terre en revolte, d'une quete de I'esprit, d'une lumiere aveuglante. Etre sous Ie charme, sentir qu'il faut s'enivrer de mots, de vocabulaires, de langues, de dictionnaires, d'images, de metaphores, de jeux verbaux, de !ivres et de musique. Ecrire comme on ouvre une fenetre, comme on s'obstine amarcher sous la pluie malgre Ie froid, comme on fouille les neiges abondantes de janvier au moment ou se dessine une scene, Ie corps de I'autre, la pensee. Ecrire, en fin de compte, pour tomber dans un puits au beau milieu d'un paysage urbain, virer son capot de bord parce que la lune fixe la nuit et que Ie jour tarde, laisser des traces Ie long du chemin. A n'en plus finir. Tout cela et bien plus encore dans ces petits livres d'une centaine de pages composes par autant d'ecrivains quebecois pour qui ecrire signifie avant tout survivre. Le «comment» (comment ecrire, comment on devient ecrivain, comment on apprend, comment on apprivoise les mots) est moins evident. L'ecriture semble !iee ades rites de passages, al...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 561-567
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.