In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

532 LE'ITRES CANADIENNES 2002 ment introduit, sera celuid'une autreblessure, une mise hors de combat du jeune Hernon dans un ring de boxe en Angleterre une dizaine d'annees plus tot. Presque tous les chapitres rameneront ensuite brievement Ie lecteur sur les lieux funestes, et I'esprit de Hernon rappellera les episodes marquants de sa vie de nomade : sa famille en France, I'Angleterre ou il aura abandonne une enfant illegitime, ses premiers romans refuses par les editeur son metier de joumaJiste, sa fuite vers Ie Canada ou il trouvera lieu d'exulter plus qu'ailleurs, tant sur Ie vaste territoire du Lac Saint-Jean que dans son ecriture. Acette etape de la retrospection qui caracterise Ie recit, Sauve fait decouvrir au lecteurdes lieux, des personnages ou des situations qui ont inspire Hernon dans la redaction de son roman ultime: avant son trepas, I'image du visage de la belle Maria balaiera toutes celles qui avaient pu surgir dans les aleas de sa conscience. n va de soi que la lecture de ce recit, ii I'instar de toute biographie, fait surgir ~ii et Iii la question de la part de verite et de fiction. Pour I'ensemble, qui a ete revu par AureJien Boivin (ii quil'on doit la publication en 1988 des (Euvres completes de Louis Hernon), Sauve affirme, ii la fin de I'ouvrage, avoir respecte ses sources: il s'est notamment appuye sur les travaux du joumaliste Alfred Ayotte et de Victor Tremblay; il admet n'avoir essentiellement invente qu'un passage, celui ou Hernonse rend dans un lupanar de Kenogami. Hormis une note de I'auteur, une chronologie detaillant la vie de Louis Hernon et une bibliographie completent I'ouvrage. Serieusement documentee, cette biographie met en evidence la marginalite de l'ecrivain fran~ais qui fut joumaliste et athlete, et, d'une certaine fa~on, Survenant avant son temps. nest particulierement paradoxal , comme la chose est soulignee en quatrieme de couverture, qu'une reuvre comme Maria Chapdelaine, qui a connu la gloire apres la mort de son auteur, ait prone Ie conservatisme alors que son auteur, comme Sauve l'a si bien montre, trouvait dans la marginalite et Ie nomadisme Ie sens de son existence. (CLAUDE GREGOIRE) Marie Le Franc: la rencontre de Ia Bretagne et du Quebec, s.la dir. d'Aurelien Boivin et Gwenaelle Lucas Quebec, Nota bene, Les cahiers du Centre de recherche en litterature quebecoise, 161 p., 20,95$ Cetouvrage reunit cinqcommunications presentees ii Sarzeau, ville natale de I'ecrivaine, Ie 30 mai 2001 ii I'occasion du coUoque "A la redecouverte de Marie Le Franc ». Une "Presentation» de Gwenaelle Lucas sert d'introduction , les cinq textes sont suivis d'une chronologie de la vie (18791964 ) etde l'reuvre de I'auteure, ainsi que d'une bibliographieinc1uant tous ses ecrits de meme que les biographies et etudes qui lui sont consacrees. UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003 / 4 SCIENCES HUMAINES 533 Les communications abordent des sujets tres varies: la preeminence du theme des souffrances des petites gens (Marie-Renee Martin-Rouxel,«Plaidoyer pour les humbles»), l'element poetique (Andre Gaulin, «Marie Le Franc ou Ie pari de vivre»), I'analyse d'un roman du cycle breton (Gilles Dorion, «La thematique et I'ecriture dans Grand-Louis I'innocent»), I'etude des themes canadiens (Aurelien Boivin, «Marie Le Franc: une romanciere bien canadienne sur les traces de Louis Hernon»), l'etude de la correspondance canadienne (Gwenaelle Lucas, « L'aveu de la correspondance canadienne: douleur et reconnaissance »). L'ouvrage est illustre par 13 photographies dont plusieurs sont inedites, comme celles de manuscrits deposes aux Archives nationales du Canada. On ne peut que louer l'ensemble du projet qui a pour but de «permettre II I'ecrivaine de refaire surface au sein du milieu academique». L'introduclion campesonpersonnage qui est veritablementhors du communet serait II seul un beau sujet de roman: jeune institutrice de province, revant d'horizons plus vastes, elle s'eprend par correspondance de Jean-Baptiste Marchand, chef de la mission fran~aise qui confronta I'expedition britannique de Kitchener II Fachoda en 1898, puis du journaliste quebecois Arsene Bessette. Aucune des deux intrigues sentimentales ne mene...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 532-535
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.