In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIllNCES HUMAlNES 529 connu que Therio reproduit, en I'accompagnant des notes de Dessaulles et en Ie faisant suivre du grand memoire explicatif de Mgr Bourget. nfaut dire que les notes de Dessaulles n'expliquent pas grand'chose et que Ie presentateurlui-memenouslaisse parfoissurnotre soif. Quiconnalt aujourd'hui les eveques Duchatel et du Bellai, Mgr Creur ou Mgr Maret? Le lecteur modeme est-il au courant du scandale de «I'influence indue »? Le texte de Dessaulles fourmiJle d'allusions de toutes sortes, souvent ironiques ou malicieuses, qui exigeraient quelques mots de commentaire. Et quelles sont les sources litteraires de Dessaulles, ce liseur infatigable? n y a plus d'un demi-siecJe, I'historien Marcel Trudel, dans une grande these imprimee sur I'influence de Voltaire au Canada, crut reconnaitre dans Ie patriarche de Ferney «Ie maitre de Dessaulles», affirmation qu'il faudrait peut-etre reexaminer de nos jours. En depit de ces omissions, il faut savoir gre a Adrien Therio de nous avoir fait connaitre un texte essentiel de I'histoire intellectuelle du Quebec. Regrettons seulement que la longue et belle carriere de ce chercheur infatigable se soit fermee sans qu'il ait pu realiser les nombreux projets qu'il avait en tete. (DAVIDM. HAYNE) Emile J. Talbot, Rending Nelligan Montreal et Kingston, McGill-Queen's University Press, X-222 p., 65$ Tout n'a-t-il pas deja ete dit sur Nelligan et son reuvre poetique? Cet important ouvrage d'Emile J. Talbot, premier en langue anglaise aussi complet et bien documente, demontre Ie contraire. Depuis 1980, la critique a, d'une part, confirme les prodigieuses taches menees par Louis Dantin et Paul Wyczynski pourcreer les outils essentiels pour stabiliser les donnees, et, d'autre part, elle a multipM les enquetes en s'appliquant en particulier au reexamen du mythe (Brissette, Larose), aux donnees d'archives (Robidoux , Hayward) ainsiqu'a la preparationd'une editioncritique (Robidoux, Wyczynski, Michon) parue en 1991. Des lors commence une nouvelle ere de la critique nelliganienne, plus confiante en ses outils etses moyens, plus ouverte aux questionnements theoriques et methodologiques. Dans cette effervescence critique, Emile J.Talbot introduit sa lecture de I'reuvre poetique en tenant compte d'une abondance de recherches et d'interpretations, sans toutefois chercher a en faire la synthese. II s'agit veritablement d'une lecture des Poesies completes appuyee par la poetique, la rhetorique, la prosodie, la semiotique ainsi que l'histoire litteraireetculturelle,etquipropose une vision coherente et parfois nouvelle de I'reuvre a un lectorat serieux, mais non necessairement verse dans la culture canadiennefranc ;aise du toumant du XIX' siecJe. Oitte importante etude, avant tout erudite et meticuleuse, prend comme point de depart les poemes euxmemes et cherche a cemer leur thematique dans Ie contexte social, UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003/4 530 LETfRES CANADIENNES 2002 artistique, litteraire et religieux du Canada franc;ais, et dans celui de I'Europe litteraire, en particulier du symbolisme et de la Decadence. Cependant, elle montre que «Nelligan is not a colonial echo of a Parisian ethos ». D'ailleurs, la notion d'intertextualite qui relie un texte ii un ensemble explicite ou implicite d'autres textes (autant canadiens que franc;ais, britanniques ou americains) estessentielle ii la methode d'analyse pratiquee par Talbot, mais elle est invoquee pour souligner ii la fois l'origine et I'originalite du texte nelliganien. L'analyse de Talbot repond ii la question posee dans l'introduction quant au caractere distinct (voire canadien ou quebecois) de l'reuvre nelliganienne: «Recognition of [...] Europeanintertexts [...]requires that we perceiveinhis poetry the presence of a non-belletristic discourse proper to his own culture, understanding that hls poetry stands in relation not only to European models but also to a larger, contiguous nexus of discourses of his society with which it entertains a fabric of relations» . L'integrite du propos est assuree par une documentation et un travaillinguistique meticuleux ainsi que par un fin jugement analytique et synthetique. Dans quatre chapitres definis thematiquement, mais methodologiquement eelectiques, Talbot examine: 1) la conception du poete au Canada franc;ais au toumantdu XIX' sieeleetla constructiondu sujetIyrique rendue manifeste par les poemes, 2) la difficile tension entre la spiritualite et la sensualite...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 529-531
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.