In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIENCES HUMAINES 507 nation: celle des resultats de I'analyse avec les donnees de I'objet d'etude, celle de la realite empirique de la complexite culturelle avec les categorisations rapides des definisseurs de situations. Comprenons-nous bien. Il ne s'agit pas de contester la dimension cruciale des influences exogenes de la culture quebecoise ou I'importance des fapports socioculturels d'allegeance et de dependance. Le lecteur acquiesce volontiers aees justes conclusions des recherches de I'auteur, dont les autres contributions se sont revelees essentielles ala compniliension de I'histoire socioculturelle du Quebec. Ce qu'il critique vigoureusement , c'est I'attribution abusive par des agents des champs politique et intellectuel, de concepts relevant de l'individu - ceux de l'identite et I'ambivalence - a l'ensemble d'une societe - peu importe laquelle. La«richesse de la complexite» sociale ne saurait etre ni resumee aquelques tendances generalisantes enracinees dans la temporalite ni ravalee aune reification organiciste, fut-elle processuelle plutOt qU'ontologique (p. 251252 ). Une societe n'est pas un individu. Toute reduction de cetobjetd'etude a une perspective categorielle individualisante entrainenecessairementun assechement de I'analyse.Aussi, pour «penser clair, sinon vrai», les outils conceptuels employes pour analyser cette societe complexe doivent etre specifiques afin de I'apprehender adequatement en tant que co/lectivite. Si Pierre Falardeau pouvait inviter en 1995 un Yvon Deschamps «fatigue des chicanes» a« alier se coucher», on Ie voit mal faire la meme injonction a I'ensemble des membres de la comrnunaute politique quebecoise - au grand dam des reves les plus fous des matelassiers! Quel domrnage!Au regard du lecteur, A/legeances et dependances...n'est pas depourvu d'interet, loin de la. Toutefois, s'il avait lieu d'esperer un essai proposant des hypotheses sur la complexite des transferts culturels et de leurs incidences surla societe contemporaine, il ne peut qu'accuser sa vive deconvenue. En attendant, dans sa quete de I'essentiel au detriment de I'accessoire, Ie lecteur peut appeler de tous ses vreux la parution prochaine du second tome de I'Histoire sociale des idees au Quebec. (MARTIN pAQUET) Autour de la lecture. Mediations et communautis litteraires, s. la dir. de Josee Vincent et Nathalie Watteyne Quebec, Editions Nota bene, 333 p., 23,95$ Autourde la lecture.Mediations et communautes litteraires, ouvrage dirige par Josee Vincent et Nathalie Watteyne, reunit les actes d'un colloque tenu a Sherbrooke en 2001 dans Ie cadre du congres de l'ACFAS. II dresse un tableau interessant des differentes facettes de la lecture etant donne qu'il offre une place a tous les intervenants de la scene litteraire, de I'editeur au libraire, en passantpar Ie pedagogue, Ie critique ou I'organisateur du salon du livre, tout en inscrivant cette pratique culturelle dans une perspective UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER 1, WINTER 2003/4 508 LETIRES CANADIENNES 2002 historique qui, si elle n'apparait pas d'emblee comme un enjeu majeur de I'ouvrage, se revele tout de meme assez importante. De nombreux articles retracent en effet les principaux moments de ce que l'on pourrait appeler une histoire de la lecture au Quebec au xxe siecle, it partir de points de vue assez differents: Pierre Hebert, Simone Vannucci et Martine Nachbauer analysentrespectivementles revues La semaine religieuse deQuebec (periode etudiee: '920-'960), College etJamil/e (1944-1960) et L'enseignement primaire (,88'-'956), afin de montrer comment s'est effectue un changement de paradigme en ce qui conceme la lecture, con~ue par les Jesuites ii l'aune de la morale catholique, Ie livre devant inspirer de bons comportements et former un bon citoyen, ce qui impliquait une mise it I'ecart de toute une litteraturejugeeinconvenante parles educateurs. La Revolution tranquille, dans les annees 1960, libere en quelque sorte la lecture puisqu'un nouveau paradigme apparait, subjectiviste, ou Ie lecteur devient responsable de ses choix. Liette Bergeron souleve de son cote un autre aspect de ces preoccupations pedagogiques en etudiant les prises de position politiques visant a encouragerdans les annees 1930Ie developpement de la litterature canadienne-fran~aise, grace, notamment, a une pratique courante et influente a l'epoque: l'attribution de livres de recompense aux eleves. Dans Ie butde formerune ame...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 507-510
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.