In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

un lecteur incertain ou confus. Ce qui est it lamenter c'est que des vertus aussi eminemment critiques pour ne pas dire pedagogiques se soient choisi I'exasperant pari d'operer it partir de ces couples unis par des liens d'autant plus artificiels qu'ils ne peuvent pas etre corrobores par une analyse linguistique rigoureuse non plus que par I'histoire litteraire et son armement biographique. L'ensemble demeure comme une coupe verticale et audacieuse au flanc de nos deux litteratures, texte provoquant qui traverse cinquante ans d'ecritures, de revues, de mouvements, d'ideologies, de cultures et qui parvient anous en offrir une synthese: Ie jeu en valait les perils et il faut esperer que Moisan sera bient6t pret it courir de nouveaux dangers. (CAROLINE BAYARD) Pierre Nepveu. Les Mots al'ecoute Collection 'Vie des lettres quebecoises.' Les Presses de l'universite Laval. 293 Nous savions depuis longtemps que la litterature quebecoise est une ceuvre issue du silence. Nous Ie portons dans notre histoire, notre espace , nos arbres et notre fleuve. II restait cependant it I'entendre, it I'exprimer, it voir sa problematique. C'est ce que fait intelligemment Pierre Nepveu dans, Les Mots tll' fcoute, au sujet de la poesie de Femand Ouellette, de Gaston Miron et de Paul-Marie Lapointe. C'est it travers leurs dits que I'auteur veut ecouter 'I'autre voix' car Ie silence lui apparait comme 'une maniere de suspendre temporairement la Signification et d'utiliser les blancs' (p 18). Nous ferons donc, avec Nepveu, une re-Iecture connaissante et sensible de ces trois poetes. Le critique jouera savamment avec les notions de modemite et d'errance en insistant sur la dissonance. De Femand Ouellette, il etudiera 'Ia poetique de la tension' en rappelant qu'il est Ie plus europeen des poetes quebecois. 11 fera aussi de nombreuses reflexions assez approfondies sur su technique. II rapprochera son art d'une expression musicale et I'on sait que Ouellette est Ie grand specialistedeVarese, mais ille decrira peut-etre avant toute comme Ie poete de la fulgurance et soulignera Ie theme de la mort comme une tres profonde explication. Cette poesie sera marquee d'une tres grande intensite OU EROS etablira un depassement, alars que Ie langage se realisera dans une liberte totale. Quant it Miron, il aura avant tout Ie goiit de I'un et il apparaitra comme Ie poete de la continuite malgre ses nombreux dechirements et ses intermittences . Nepveu soulignera l'aspect dementiel de cette poesie qu'il voit comme tres eloignee du sumialisme. 11 suggerera aussi sa valeur dialectique, Miron voulant nous enseigner des choses. Mais Ie 'plaisir du texte' sera accorde surtout par Paul-Marie Lapointe que Ie critique voit avant tout comme Ie poete de I'ambivalence. 11 y aura 4/0 L.t..l .l.t.J.{::i 1.N LA.NAUA lY7Y aussi chez lui une 'ferveurelementaire' qui nous donnera des psaumes et une deperdition de n,tre parmi les choses qui ira jusqu'a I'eclatement du Vierge ineendie ou Ie sens sera talonne par Ie non-sens et cela sans angoisse . Lapointe pratiquera Ie delire al'etat pur et Nepveu verra sa poesie d/abord comme un 'plaisir de recommeneement,' Bref, Les Mols aI'eeoule nous convie iI une parole au-dela du silence, la ou la poesie s'explique et nous charge de participation. Le critique souJigne des nuances, hume des analogies, epelle des significations. n nous confie des reflets, des moments et des dires dans I'epiphanie d'un style qui lui-meme passe parfois iI la poesie. C'est un poete qui parle du poeme, du Tl'OL€l.V. Une critique ehaude et 'eceurue' nous prend parla main et nouS conduit tout au fond Iii ou Ie silence eelate de parole. (cECILE CLOUTIER) Gerarde Bessette. Mes romans et rno; Hurtubise HMH. 128 Dans Mes romans el moi, Gerard Bessette qui se refere iI Mauron, identifie Ie 'moi' de l'auteur au 'moi' du narrateur, et cette revue de ses textes romanesques se fonde sur I'absence de decalage entre Ie 'je' de I'ecrivain et Ie 'je' de la fiction. Le lieu du defoulement de I'auteur, ses livres...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 475-476
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.