In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

HUMANITIES 473 Juive ... personnification de l'Etrangere' is not the only 'objet d'une fascination sexuelle' (p 90), for the Metis woman and the Gypsy play similar roles in works of important authors like Anne Hebert and Germaine Guevremont, for example. Again, aspects of economic and political history, which help to explain the tensions between French Canadians and Jews as competitors in small- and medium-scale commerce and industry, are only hinted at by Teboul. Careless generalizations like the following only confuse the issues: 'll va sans dire que l'attitude courante au Quebec, qui consiste anier ou aamoindrir l'existence de l'antisemitisme dans notre passe, nous semble sterile et nuisible' (p 150). Besides Jean-Pierre Gaboury's work, which he quotes, Teboul might have referred also to P.E. Trudeau's La Greve de I'amiante (1956) and Pierre Vallieres's Negres blancs d'Amerique (1966) as books which expose the anti-Semitism of the past (and the present, in Vallieres's case). Since Teboul's book came out, Denis Moniere's LeDeveloppement des ideologies au Quebec des origines Ii nos jours (1977) also establishes a link between right-wing nationalism and anti-Semitism. Finally, Teboul's book lumps together an unstructured mixture of works of the imagination and essays , historical writings, and so on. In conclusion, recent studies in the ideology of literature have opened new avenues for Quebec literary criticism. Yet much refining and deeper analysis is called for to make this approach a viable and pertinent one. (B.-Z. SHEK) Clement Moisan. Poesie sans frontieres Hurtubise HMH II est possible d'aborder Poesie sans frontieres comme un nouveau jalon sur Ie chemin de la recherche qui a commence en 1969 avec L'Age de Ia litterature canadienne et se poursuit aujourd'hui dans Ie but d'etayer quelques-unes des theses esquissees-comme Clement Moisanl'indique lui meme dans son introduction - atravers son etude precedente. nest egalement possible de decouvrir Ie present volume sans revenir aussi loin en arriere et de Ie juger uniquement en fonction de ses merites actuels. Ce dont il faut tenir gre aMoisan, on ne saurait trop insister la~dessus, est d'etre un (pour ne pas dire Ie) courageux pionnier sur l'ile deserte, battue des vents, que represente la critique comparatiste de nos deux litteratures nationales. La compagnie en laquelle iI se trouve n'est ni bonne, ni mauvaise: elle brille par son absence. La critique quebecoise a depuis longtemps resolument toume Ie dos a Ia poesie canadienneanglaise et si, au Canada anglais I'attitude des critiques est queIque peu differente, ceux qui s'interessent aIa poesie quebecoise ignorent Ie plus souvent celie qui a surgi de leur propre culture tandis que les sptkiaHstes de la poesie canadienne pretent peu d'attention aux developpements du meme genre au Quebec. La modestie dont temoigne Moisan lorsquil s'excuse de ne foumir rien d'exhaustif embarrasse presque ses lecteurs: on se demande comment il aurait pu en etre autrement lorsque les outils meme de la recherche comparatiste (bibHographies paralleles/etat des travaux en Htterature comparee canadienne et quebecoise - voir a ce propos les bibHographies preliminaires compilees par David Hayne et Antoine Sirois et pubHees par la Revue canadienne de litterature comparee) s'elaborent depuis a peine une decennie. La lecture que Marsan nous propose de ces deux poesies depuis les annees 1930jusqu'a nos jours merite donc un examen attentif. Ce qui frappe chez ce critique c'est la connaissance du corpus poetique en question et egalement du champ historique a l'interieur duquel il a evolue. L'histoire des revues qui ont marque les developpements de ce genre est aussi clairement dominee qU'elle est judicieusement utilisee (voir les references au Canadian Forum, First Statement, La Reieve, Northern Review, Quai, et La Barre du jour). Moisan maitrise la complexe histoire Htteraire de son champ et il en fait usage sans pedanterie aucune. Le but de cette etude, nous explique Moisan, est de decrire un 'paysage poetique'; quant II ses grilles d'interpretation, point de dogrnatisme ici: sans delaisser notations biographiques ou historiques, Moisan ne nous laisse pas oublier qu'il opere a l'interieur de categories clairement Hnguistiques . Le probleme...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 473-475
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.