We cannot verify your location
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR
Le Roland occitan, Roland à Saragosse; Ronsasvals (review)
In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

REVIEWS LeRoland occitan, Roland à Saragosse; Ronsasvals, éd. et trad. Gérard Gouiran et Robert Lafont. 10/18, série "Bibliothèque médiévale." Paris: Christian Bourgois, 1991. 258 p., broché. Il s'agit de l'édition et de la traduction de Roland à Saragosse et RonsasDoIs, de deux textes découverts en 1912 en tête d'un registre d'actes passés en 1398 devant le notaire Rostan Bonet d'Apt (Provence) et conservés encore aujourd'hui dans l'étude de Me Pondicq, notaire de la même ville. Les titres sont de Mario Roques, qui a publié pour la première fois Ronsasvals dans Romania et Roland à Saragosse. Poème épique méridional du XIVe siècle comme CFMA 83. Gérard Gouiran publie ici sur la page de gauche une deuxième édition, nous supposons revue sur le manuscrit, car aux pp. 128 et 254 il y a un "Apparat critique." Le même savant a aussi traduit les deux textes. Roland à Saragosse pour la première fois, tandis que Ronsasvals avait été traduit auparavant par Robert Barroux dans le cadre du projet de Raoul Mortier. "Les Textes de la Chanson de Roland." L'édition etJes traductions de Gouiran-sont excellentes, voire impeccables; elles seront sans doute autoritatives pendant longtemps. Ce qui restera assez discutable c'estTintroduction de Robert Lafont, qui est basée sur son livre Geste de Roland . Lafont part du pôîhVde vue que la Chanson de Roland est tout d'abord un produit navarrois, en se basant ici sur la Nota Emilianense, composée entre 1054 et 1076. Les Navarrois sont aidés dans une espèce de croisade par les Aquitains, les Bourguignons et les Normands ("On remarque que le roi de France n'intervient jamais. ... le thème a été mûri en Normandie, en Bourgogne, en Aquitaine" J 181), à une époque où les épopées de Roland et de Guillaume "sont encore mêlées" (19); c'est l'époque de l'intérêt de Cluny dans les affaires d'Espagne. "La liaison des Normands avec Ie parti clunisien et la cause de Conques est ancienne" (22). Ce n'est, selon Lafont, qu'à une troisième étape que Saint-Denis et les Cisterciens, essayant d'"effacer le scandale légal de 987 J= la déposition du dernier roi carolingien par Hugues Capet)" (27), se sont intéressés à la matière rolandienne. Selon Lafont. la bataille de Baligant "est un texte encore plus normand que son portegreffe et plus décidément anticapétien" (28), tandis que nousm éme avons cru prouver (dans notre article "La version dionysienne de la Chanson de Roland") que la composition de cette bataille reflète la situation politique sous la régence de Suger en 1 147-49, interprétée indubitablement du point de vue sandionysien. Pour Lafont, la 51 REVIEWS Chanson deRolandest anglo-normande, et dans une troisième étape seulement capétienne, tandis que pour nous elle est d'abord capétienne, rendue telle grâce â la bataille de Baligant, et anglonormande dans le manuscrit le plus ancien, celui d'Oxford. Mais Robert Lafont et nous allons probablement différerpourtoujours sur ce point. C'est aussi à Lafont que nous devons les introductions aux deux poèmes, qui sont fortconvaincantes. Dans la'Bibliographiesommaire" il manque seulement la mention de notre article "Propos sur la structure de Ronsasuals." Hans-Erich Keller The Ohio State University OUVRAGES CITÉS Barroux. Robert, tr. Ronsasvals. "Les Textes de la Chanson de Roland," éd. Raoul Mortier, vol.3. Paris: La Geste Francor, 1941. 118-50. Keller, Hans-Erich. "Propos sur la structure de Ronsasvals." Studio in honorem prof. M. de Riquer, vol.2. éd. Carlos Alvar et al. Barcelone: Quaderns Crema. 1987. 567-80. -----. "La version dionysienne de la Chanson de Roland." Philologica Románica Erhard Lommatzschoewidmet. éd. Manfred Bambeck et Hans Helmut Christmann. Munich: Wilhelm Fink 1975. 25787 . Lafont, Robert. Geste de Roland. 2 vols. Paris: L'Harmattan, 1991. Roques. Mario. Rollana Saragossa, poème èpiquemèridionalduXrVe siècle. CFMA 83. Paris: Champion, 1956. -----. "Ronsasvals, poème épique provençal." Romania 58 (1932): 128 , 161-189; 66 (1940-41): 433-480. 52 ...