restricted access Anticipation labiale et perception visuelle
Abstract

L’objectif principal de cet article est de décrire le processus de perception visuelle anticipée du geste d’arrondissement dans des séquences [iC(CCCC)y], en prenant en compte l’ensemble des caractéristiques de leur production (configurations articulatoires, données temporelles et événements cinématiques). Les productions de deux locuteurs francophones ont été analysées afin d’obtenir les données nécessaires à l’interprétation des résultats d’un test de perception. Ce dernier est constitué de séquences vidéo tronquées, suivant le paradigme du gating. Nos résultats indiquent que la portion perceptivement efficace du geste d’arrondissement prend généralement naissance lorsqu’un pic de vitesse important est observé. À l’inverse, si la séquence ne comporte pas de pic de vitesse proéminent, la voyelle arrondie ne pourra être reconnue que lorsque les configurations labiales seront plus proches de la cible articulatoire. Nos résultats pourront être interprétés à la lumière de modèles généraux de perception du mouvement, ici le momentum représentationnel.


pdf