In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Afrique subsaharienne
  • Karen Bouwer
Diome, Fatou. Celles qui attendent. Paris: Flammarion, 2010. ISBN 9782081245631. 336 p.
Kwahulé, Koffi. Monsieur Ki: Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps. Paris: Gallimard, 2010. ISBN 9782070128006. 159 p.
Mpembi Nkosi, Magloire. Les Mystères de Kinshasa. Kinshasa: MM Éditions, 2010. ISBN 9781453716687. 206 p.
Cassiau-Haurie, Christophe. Histoire de la bande dessinée congolaise: Congo belge, Zaïre, Ré publique démocratique du Congo. Paris: Harmattan, 2010. ISBN 9782296120280. 297 p.
Dauge-Roth, Alexandre. Writing and Filming the Genocide of the Tutsis in Rwanda: Dismembering and Remembering Traumatic History. Lanham, MD: Lexington Books, 2010. ISBN 9780739112298. 294 p.

Œuvres de création

Diome, Fatou. Celles qui attendent. Paris: Flammarion, 2010. ISBN 9782081245631. 336 p.

"Arame, Bougna, Coumba, Daba, mères et épouses de clandestins, portaient jusqu'au fond des pupilles des rêves gelés, des fleurs d'espoir flétries et l'angoisse permanente d'un deuil hypothétique" (9). Ainsi débute le dernier roman de Diome qui s'est fait remarquer en 2003 avec Le Ventre de l'Atlantique. En quelques mots elle nous présente les protagonistes du roman et la situation qui définit leurs circonstances, tout en nous annonçant la poésie de son style d'écriture. Ponctuant à intervalles réguliers le reste du prologue, l'exclamation "Silence!" signale que la dignité de ces femmes a rendu leur fardeau invisible: "[t]ous les suppliciés ne hurlent pas" (9). Silence-apparence de courage, silence-fierté, silence-armure. Diome va donc "creuser, longtemps creuser" afin de fendre la carapace de ces femmes pour faire jaillir la parole (11). Les personnages de Diome incarnent les "réalités multiples" qui découlent du mot immigration (46), non pas en suivant les clandestins dans leur voyage à l'étranger, mais en restant sur place, là où la débrouille est "le talent collectif" qui donne aux "pires conditions […] une apparence de normalité" (151). L'auteure continue dans son roman d'analyser les dégâts provoqués par l'immigration: par l'absence d'êtres chers, par le sacrifice des jeunes, par l'influence sur toute la communauté et toute la société du trou laissé par les départs. Nous suivons, au jour le jour, les expériences de ses personnages. Elle peint, avec soin et perspicacité, les circonstances qui précèdent le départ, l'attente, les incertitudes. Par exemple, Diome fait peser les silences des visiteurs d'été qui doivent faire face aux questions et attentes des familles les moins chanceuses. Mais, sur un ton plus idéologique, elle s'en prend aussi au déséquilibre dans les relations Nord-Sud. Elle se lance dans une tirade ironique sur la phrase "immigration choisie" en demandant "qui choisit qui, comment et pour quoi faire?" (240) et évoque "le rouleau compresseur de la politique internationale" (241) qui ne se soucie guère de l'avenir des enfants de la misère "qui viennent se briser les ailes contre la vitrine européenne" (230). En ce qui concerne les relations franco-européennes, elle a également son mot à dire: "Entre un passé mal soldé et un présent abandonné aux illusionnistes, l'Afrique et l'Europe sont comme deux enfants devant un miroir déformant" qui persistent à s'envoyer "des reflets mensongers pour dessiner leur [End Page 198] avenir commun" (241). Sa représentation de la vie des femmes dans leurs rôles en tant que mères, épouses, et parfois coépouses dans des familles polygames lui a valu des critiques. Dans un entretien avec Jeune Afrique (9 septembre 2010) elle défend sa dénonciation de certains aspects de la culture africaine: "La meilleure façon d'aimer la culture africaine, ce n'est pas de fermer les yeux sur les maux qui la rongent, mais de les dénoncer pour améliorer la situation." Diome mérite une écoute attentive. Mais en tant que romancière, elle convainc surtout quand, tout en mélangeant moments de sagesse et de poésie, elle nous fait connaître des êtres de chair et d'os.

Kwahulé, Koffi. Monsieur Ki: Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps. Paris: Gallimard...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 198-203
Launched on MUSE
2011-05-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.