In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Écrire en mineur au XVIIIesiècle
  • Jacques Wagner
Écrire en mineur au XVIIIesiècle. Textes réunis par Christelle Bahier-Porte et Régine Jomand-Baudry. (L’Esprit des lettres). Paris: Éditions Desjonquères, 2009. 472 pp. Pb €39.00.

Sur la lancée des travaux conduits depuis 1996 à Strasbourg sous l’impulsion de Luc Fraisse, une équipe lyonnaise (Université Lyon 3) et stéphanoise (UMR 5037) a organisé, en 2007, à l’initiative de Christelle Bahier-Porte et Régine Jomand-Baudry, un colloque consacré à l’‘art de la tension’ que serait l’écriture en mineur. Les actes en sont publiés sous un titre dont la formulation écarte l’idée d’une catégorie générique ou rhétorique, préexistante à l’intention d’écrire, et déplace l’analyse du côté d’un choix, à tout le moins d’une pratique scripturale assumée. Il y va de la dignité critique que de conférer de l’intérêt à des productions qui, pour être des phénomènes de seconde zone ou de second rayon, souvent proches de la paralittérature favorisant les études de sociologie littéraire, nourrissent aussi l’espoir d’éclairer la littérature majeure. Et de fait, les auteurs présentés appartiennent pour une bonne part à la catégorie des grands (Montaigne, Bayle, Fontenelle, Marivaux, Rousseau, Voltaire, Diderot, sans oublier les grands modèles de l’antiquité traduits); les autres relèvent de la catégorie bien établie des minores, du fait de leur rareté dans les programmes universitaires qui les promeut en objet anecdotique des curiosités érudites (Saint-Hyacinthe, Dulaurens, Pannard . . .), ou de leur biographie (Casanova, les femmes et les filles à Mémoires . . .), ou de leurs choix scripturaux (polémistes par libelles, pamphlets ou épitaphes, parodistes, anecdotiers, nouvellistes, journalistes, dramaturges de foire ou de société . . .). Les études de tous ces exemples sont réparties en quatre chapitres, dont la logique catégorielle n’est pas toujours évidente, pour ne pas dire disparate. Toutefois ces flottements dans la répartition (difficiles à éviter à partir d’un matériau issu de propositions si variées) sont contrecarrés par l’unité de visée bien affirmée dans une introduction ferme, axée sur la sociologie et la poétique. Le mineur serait le résultat d’un jugement des valeurs littéraires posé par les institutions de légitimation symbolique (Bourdieu) tout autant qu’un choix menant à perturber, sinon à subvertir, l’administration ‘rhétorique’ des œuvres pour modifier la conscience des modes d’imposition et de sélection des valeurs littéraires. Toutefois subsiste une question: l’ambition de valoriser tous les aspects de la vie littéraire d’une époque (renvoyant à celle de Michelet ou de Lanson), le paysage mental, littéraire, historique et social propre aux lecteurs du XVIIIe siècle, en y incluant le mineur jusqu’au ‘minime très minime’ (expression de Voltaire) est probablement stimulante mais parfois pourrait aussi n’être qu’un argument pour justifier un objet d’étude mal assuré de sa valeur. Par exemple, Lesage peut être étudié pour ses engagements volontaires dans la parodie (romans ou théâtre) et leurs effets dans le champ littéraire (voir mes études sur ce point) ou pour sa poétique propre (voir la thèse récente de C. Bahier-Porte), il n’en restera pas moins un auteur mineur cantonné, quoi que fassent les chercheurs, au rôle de témoin du statut réservé à l’activité littéraire entre 1695 et 1715 en France. Que dire a fortiori d’un Pannard? Faudrait-il considérer que le XVIIIe confère à l’écriture en mineur un statut qui en caractériserait la singularité exceptionnelle? Le goût du mineur constituerait-il le XVIIIe siècle en [End Page 352] siècle majeur? Cet ouvrage, stimulant intellectuellement, constitue un outil de travail riche sur le plan des savoirs et des méthodes, par sa table des matières, son index des auteurs cités et sa bibliographie (même si, pour Lesage ou Marivaux, manquent étonnamment plusieurs titres récents).

Jacques Wagner
Université Blaise...

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 352-353
Launched on MUSE
2010-07-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.