What Is the Highest Form of Patriotism?: I Say Acknowledging Our Addiction to Patriotism
Abstract

Since the United States’s illegal invasion and occupation of the sovereign nation of Iraq on 20 March 2003, I have published papers that critically interrogate the participation of the “sovereign” US Indigenous nations in this unjust, illegal, imperialistic war. Due to my writings, on 24 June 2007, I was invited to make a presentation at a peace vigil and rally focusing on “What Is the Highest Form of Patriotism?” The speech that I gave is provided in full text in this article, where I probe the United States of America’s addiction to patriotism by interrogating and “defying the lies” of some of US patriotism’s most cherished ideas, documents, leaders, and slogans. I end with a slight twist of the words of the third Buddhist noble truth, freedom from the addiction to patriotism is possible in this lifetime.

Depuis l’invasion et l’occupation illégales de la nation souveraine de l’Iraq par les États-Unis le 20 mars 2003, j’ai publié des articles critiques sur la participation des nations autochtones ‘souveraines’ des États-Unis à cette guerre impérialiste, illégale et injuste.À la suite de mes articles, j’ai été invité le 24 juin 2007 à faire une présentation lors d’une veille et d’un ralliement pour la paix intitulée « Quelle est la plus haute forme de patriotisme » (What Is the Highest Form of Patriotism?). Le présent article reproduit dans son intégralité l’allocution que j’ai donnée à cette occasion, où j’ai cherché à approfondir l’attachement des États-Unis d’Amérique envers le patriotisme en posant des questions et « en mettant au défi les mensonges » véhiculés par certaines des idées qui leur sont les plus chères et par certains de leurs documents, leaders et slogans. Je termine en paraphrasant légèrement la troisième noble vérite 343 bouddhiste, il est possible de nous libérer définitivement de notre dépendance envers le patriotisme au cours de la présente génération.


pdf