Abstract

L’autofiction doubrovskienne n’est-elle pas la réponse singulière d’un homme aux douloureuses années de guerre puis sa lente métamorphose par l’alchimie du verbe en une fiction de soi? Puiserait-elle ainsi son origine dans les années 40? Cet article se propose d’analyser leur rôle dans la poétique de l’auteur.

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 79-89
Launched on MUSE
2009-09-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.