In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Silvia Baron Supervielle, inassignable à résidence Alain Mascarou HECTOR BIANCIOTTI VENAIT DE SE VOIR DÉCERNER le prix Fémina, et Jean-Louis Joubert trouvait dans la distinction accordée à Sans la miséricorde du Christ et dans l'accueil réservé à son auteur par le public français une raison suffisante pour ne pas admettre l'existence d'une «littérature argentine d'expression française»1. Dans une récente anthologie de poésie française2 figurent des poèmes de Silvia Baron Supervielle mais, si sensible soit-elle à cette reconnaissance, elle avoue quelque gêne à se voir ainsi classifiée. Hector Bianciotti a, depuis, été reçu à l'Académie française, sa carri ère a confirmé l'analyse de Jean-Louis Joubert. Sa compatriote Silvia Baron Supervielle, établie comme lui en Europe depuis les années 1960, se refuse toujours à passer pour un «écrivain français». Pourrait-on la considérer comme «auteur argentin d'expression française»? Le libellé ne va pas de soi, loin de là . D'une part, la notion d'«auteur argentin» suppose, pour un critique européen, un changement de perspective, voire une révision de ses critères: c'est à partir d'une rupture avec la culture et les références européennes qu'au moins dès le début du XXe siècle, avec l'émergence de la notion d'«argentinit é»3, a été élaboré ce que Beatriz Sarlo a pu qualifier de «modernité périphérique»4. Celle-ci suppose une solution de continuité avec une tradition sans laquelle elle n'aurait pu pourtant se définir, l'«argentinité» se pensant, d'emblée, par rapport à l'Europe, excentrée, mais dans une marginalité critique , qui a pris à revers quelques certitudes. En effet, reconsidérer la question de l'origine rend également problématique celle de l'identité, dans ses aspects géographique, historique, linguistique , et souligne le caractère de fermeture de telles valeurs—même si, pour s'en distancer, l'assimilation de celles-là a été nécessaire. Il fallait le sentiment d'une dépendance lointaine pour que s'affirme le désir de s'«argentiniser », de se situer désormais à partir de l'exil. Dès l'abord l'origine est donc divisée: entre un horizon physique qui, par ses qualités de vide et d'étendue, bouleverse les repères et affecte les données socio-culturelles, et les traits culturels marqués par les influences d'outre-atlantique. Encore que, s'il faut en croire Jorge-Luis Borges, la distance soit facteur de liberté et autorise une expertise de l'héritage lucide, inventive, irrévérencieuse même5. Il revient à Axel Gasquet d'avoir montré les implications, en terme d'«imaginaire social», de ce traumatisme que dut être l'invention de l'espace argentin6. Vécue, selon lui, comme un «vide fondateur» qui se transformerait Vol. XLIV, No. 2 29 L'Esprit Créateur peu à peu en un «sentiment des confins», elle aurait déclenché, chez les écrivains, une «stratégie de peuplement» régie par des «mécanismes d'appropriation symbolique ou imaginaire de la frontière», sous les espèces de laquelle ce pays aurait été primitivement vécu. Cette expérience rapprochait ainsi les Argentins «de leur prédisposition connue pour la formulation métaphysique et universaliste». Si la revendication d'une situation «périphérique» invite à un tel réexamen des données sociales et idéologiques, la modification est plus radicale encore sur le plan du langage, et met en cause la seconde partie du libellé «écrivain argentin d'expression française». «Expression française»: la notion pèche par... francocentrisme. L'un des traits originaux de la littérature argentine est de n'être pas dépendante d'une langue, serait-elle l'argentin et non le castillan. Il s'agit d'un plurilinguisme averti de la spécificité de ses composantes. En prologue à L'Autre, le même, Borges déclarait: «La tentation m'a pris certain jour de transférer à l'espagnol la musique de l'anglais ou de l'allemand»7. Pour apprécier cet aspect délectable...

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 29-39
Launched on MUSE
2010-06-24
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.