In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
Suzan van Dijk, Valerie Cossy, Monique Moser-Verrey et Madeleine van Strien-Chardonneau, éds. Belle de Zuylen/Isabelle de Charrière: Education, Creation, Reception. Amsterdam, New York: Rodopi, 2006. €70. 343pp. ISBN 978-90-420-1998-0.

Ce volume rassemble 17 communications, en anglais et en français, prononcées à l'occasion du bicentenaire de la mort d'Isabelle de Charrière. Pour le second grand colloque consacré à cet auteur, qui jouit désormais d'une fortune critique certaine, il s'agissait à la fois de faire le point des travaux, à quelque vingt ans de l'achèvement de l'édition des Œuvres complètes, et de marquer la place occupée par l'auteur au sein du patrimoine intellectuel européen. Le choix du thème, triple, correspond à cette ambition, en entérinant l'apparition sur I. de Charrière de nouveaux champs d'étude (l'éducation, le théâtre, l'opéra) marqués notamment en France par des travaux universitaires récents (J. Letzer, G. Samson), pas tous publiés. Le volume enregistre donc les inflexions récentes de l'historiographie de l'auteur en Europe, sa promotion à la faveur des études « genre », tout en soulevant, de façon fort utile, la question de son statut, voire de sa construction, par le biais de la réception internationale.

L'ambition première des organisatrices est respectée: faire le point. Le volume offre en effet un sondage, certes trop rapide, mais parfois suggestif, des principaux aspects de l'éducation dans l'œuvre de l'auteur: vie, correspondance, fiction, sont évoquées en trois articles, complétées par l'éclairage historique donné par A. Bandelier, sur les stratégies des gouverneurs (ou gouvernantes) suisses aux Pays-Bas. M. van Strien-Chardonneau fait ainsi une synthèse utile, montrant comment l'épistolière transpose son expérience personnelle, lisible à lumière des travaux de W. Frijhoff sur l'autodidaxie, à l'intention de ses amis et traçant rapidement le lien avec la réflexion de la romancière à l'aube du xixe siècle. P. Pelckmans, à propos d'un pan relativement peu étudié de la correspondance, celle avec son neveu Willem-René, souligne les ambiguïtés de la pédagogue, partagée entre le respect des particularités individuelles et une exigence redoublée par les implications de la valeur moderne de liberté. N. Bérenguier, enfin, situe ses fictions dans le panorama des « livres de conduite » de ses contemporaines (Leprince de Beaumont, Épinay, ...), dont elles accusent les contradictions des éducatrices prises entre désir de réforme et résignation aux limitations imposées aux filles dans la société. Mentor dans sa correspondance, Charrière « constate, mais ne prescrit pas » (98).

Le second volet, consacré à la création, le plus nourri (huit contributions), donne sa place au portrait, mais surtout au théâtre et à l'opéra (J. Letzer, H. Metzelaar), à côté de deux communications plus attendues, [End Page 187] mais divergentes, sur Mistriss Henley. Ce volet était préparé par le parcours emblématique (et suggestif) « des allées de la création », où M. Moser Verrey montre comment, du Noble à Trois femmes, Charrière use du pouvoir de la fiction pour repenser les liens sociaux, du mariage de convenance aux préjugés nationaux. A côté de l'image consensuelle de la « femme de lettres », dont l'indépendance d'esprit (M.-H. Chabut) et le refus des discours reçus n'est plus à prouver, illustrée par les trois premiers articles, on appréciera le retour sur les ambitions créatrices déçues de Charrière: celles d'un théâtre oublié, trop analytique et fidèle à l'esthétique du siècle passé, selon Y. Went-Daoust, mais véritable « laboratoire » (197) de sa réflexion sur l'éducation (G. Samson); ou celles de la compositrice et librettiste, dont l'expérience, consignée par la correspondance, recèle une valeur historique et documentaire. Celle-ci offre un témoignage rare sur les conditions d'accès des femmes à la création musicale, à une époque de démocratisation des scènes parisiennes.

Au final, quelle place...

pdf

Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.