We cannot verify your location
Browse Book and Journal Content on Project MUSE
OR
Towards Defining a Valid Assessment Criterion of Pronunciation Proficiency in Non-Native English-Speaking Graduate Students
Abstract

Abstract:

Intelligibility has been widely regarded as an appropriate goal for second language pronunciation teaching. Yet there is no universally accepted definition of intelligibility, nor any field-wide consensus on the best way to measure it. Further, there is little empirical evidence to suggest which pronunciation features are crucial for intelligibility to guide teachers in their instructional choices. This mixed-methods study examines whether intelligibility is an appropriate criterion for assessing pronunciation proficiency in the academic domain. Speech samples of eight non-native English speaking graduate students were elicited using the Test of Spoken English, a standardized test often used to screen international teaching assistants (ITAs). Results of a fine-grained analysis of the speech samples combined with intelligibility ratings of 18 undergraduate science students suggest that intelligibility, though an adequate assessment criterion, is a necessary but not a sufficient condition for international graduate students to instruct undergraduate courses as teaching assistants.

Résumé:

L'intelligibilité est communément considérée un objectif approprié pour l'enseignement de la prononciation en langue seconde. Cependant, il n'existe pas de définition universelle de l'intelligibilité, ni de consensus sur la meilleure façon de la mesurer. En outre, il n'existe que peu d'évidence empirique concernant les caractéristiques de la prononciation qui sont essentielles à l'intelligibilité, ce qui limite les professeurs dans leurs choix pédagogiques. À l'aide d'une méthodologie mixte, la présente étude a examiné dans quelle mesure l'intelligibilité peut servir de critère d'évaluation en matière de prononciation dans le milieu académique.

Nous avons recueilli des échantillons de prononciation auprès de huit locuteurs non natifs du deuxième cycle universitaire à l'aide du Test of Spoken English, un examen standardisé qui est communément utilisé pour la sélection des assistants internationaux à l'enseignement (AIE). Les résultats d'une analyse très pointue des échantillons de prononciation et les scores d'intelligibilité recueillis auprès de 18 étudiants en sciences au niveau premier cycle suggèrent que l'intelligibilité, bien qu'elle soit un critère d'évaluation adéquat, est une condition nécessaire, mais non suffisante, pour permettre à des étudiants du deuxième cycle d'enseigner à titre d'AIE au premier cycle.