In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Les Premiéres Œuvres poétiques [1585]
  • Daniela Costa
Flaminio de Birague : Les Premiéres Œuvres poétiques [1585]. Tome III et dernier. Édition critique par Roland Guillot et Michel Clément . ( Textes littéraires français, 562.) Geneva, Droz, 2004. lxxii + 247 pp.

Flaminio de Birague, poète d'origine italienne, fut le neveu du Chancelier de France René de Birague. Ce recueil, publié d'abord en 1581 et ensuite remanié et enrichi en 1583 et 1585, représente une sorte de clé de lecture — d'où son importance — de la poésie de cour à l'époque de Henri III, dont il révèle les enjeux non seulement littéraires mais aussi sociaux et politiques, dans le cadre d'une stratégie curiale. En outre, l'œuvre biraguienne est un exemple parfait de la création maniériste et d'une 'pratique différentielle', fondée sur l'imitatio et la variation des modèles anciens, italiens et français. A ce sujet, l'on peut regretter que dans l'introduction et dans les notes, le nom de Pétrarque soit passé souvent sous silence, malgré son rôle d'intertexte de premier plan pour les poètes de la cour de Henri III. En particulier, dans la poésie de Birague (étant donné ses origines familiales) non seulement les motifs, mais aussi le lexique révèlent sans cesse la connaissance directe du texte pétrarquien (voir par exemple Bergeries, VI, et Canzoniere, I). Birague s'insère ainsi parfaitement, par cette pratique de la variation, dans le projet de perfectionnement et d'enrichissement de la langue française à la cour de Henri III. Dans ce troisième tome, Guillot et Clément présentent les Bergeries (section ajoutée dans l'édition de 1585), les Meslanges, une sorte d'album aulique et encomiastique' très structuré et 'protocolaire'; enfin les Épitaphes, où le genre du tombeau poétique, par sa topique réduite, permet au poète d'exercer sa manière et de continuer à s'avancer par sa plume, dans le cadre d'une stratégie curiale et politique. L'édition du texte est soignée et elle est accompagnée de notes de commentaire, d'une ample introduction ainsi que d'une bibliographie, d'un index nominum et d'un glossaire. Guillot et Clément présentent bien, à l'appui d'analyses textuelles éclairantes, ces deux aspects majeurs, poétique-maniériste et encomiastique-politique, [End Page 269] de l'œuvre de Birague, qui en font un représentant significatif de la poésie de cour française des années 1580.

Daniela Costa
Universitá di Torino
...

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 269-270
Launched on MUSE
2007-01-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.